Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

« L’augmentation des crédits ne garantit pas une intervention d’aide aux victimes pérenne »

Publié le 28/10/2015 • Par Pascal Weil • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Sabrina Bellucci directrice INAVEM
SB - Inavem
La directrice de l’Institut national de l’aide aux victimes et de médiation (INAVEM) se montre satisfaite de l’augmentation des crédits en 2016 pour les associations, dans un entretien accordé au Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes. Sabrina Bellucci met néanmoins cette évolution en perspective et revient sur les nouvelles missions qui sont confiées à ces structures.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Êtes-vous satisfaite de l’augmentation des crédits pour l’aide aux victimes en 2016 annoncée par la Garde des Sceaux, Christiane Taubira ?

Les crédits pour l’aide aux victimes inscrits dans la loi de Finance 2016 devraient effectivement progresser et atteindre la barre des 20 millions d’euros. Nous sommes évidemment satisfaits de cette augmentation, qui s’effectue dans un contexte de nouvelles missions désormais confiées aux associations chargées de l’accompagnement des victimes.

Cet effort budgétaire conséquent était donc nécessaire pour leur permettre de mettre en œuvre de nouveaux dispositifs dans les meilleures conditions. Et en particulier, les mesures de « justice restaurative » qui créent des espaces de parole entre les auteurs d’infractions et les victimes permettant à ces dernières de trouver des réponses à leurs souffrances, ou encore l’évaluation personnalisée des victimes, dont la généralisation est en marche.

La situation financière des associations s’était dégradée au cours ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’augmentation des crédits ne garantit pas une intervention d’aide aux victimes pérenne »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement