logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/415480/union-europeenne-un-rapport-sur-la-mobilite-urbaine-mis-a-mal-par-le-scandale-de-volkswagen/

TRANSPORTS
Union européenne : un rapport sur la mobilité urbaine mis à mal par le scandale de Volkswagen
Isabelle Smets | actus experts technique | Europe | Publié le 23/10/2015 | Mis à jour le 26/10/2015

Un rapport sur la mobilité urbaine durable, préparé par l’euro-députée Karima Delli, crispe ses partenaires. Déjà repoussée à deux reprises, l’adoption d’une version allégée par les compromis est maintenant prévue le 10 novembre en commission des transports. Un report justifié par ses détracteurs par l’aspect trop détaillé et trop prescripteur du document, mais dans lequel le scandale causé par Volkswagen a aussi son rôle à jouer.

Il devait être adopté avant l’été mais les crispations qu’il suscite ont déjà obligé la commission des transports du Parlement européen à repousser à deux reprises l’adoption du rapport de Karima Delli (Europe Ecologie les Verts) sur la mobilité urbaine durable. C’est peu dire : les recettes des Ecolos pour définir la mobilité de demain dans les villes ne plaisent pas à tous. Résultat : la recherche des compromis entre les groupes politiques se prolonge, avec de fortes réticences de la part des députés centre-droit du PPE – le groupe politique le plus important au Parlement européen – et des Libéraux.

Des propositions ambitieuses

Il faut dire que la députée a mis sur la table des propositions plutôt ambitieuses. Logique : c’est dans la droite ligne des positions de son groupe sur la mobilité. En vrac : elle vise l’interdiction des véhicules roulant aux carburants traditionnels dans les zones urbaines d’ici à 2050, à doubler les taux d’utilisation du vélo d’ici à 2025, à limiter la ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN