Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

En région Centre, un contrat de performance énergétique des lycées contesté

Publié le 06/07/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le conseil régional du Centre va signer un Contrat de Performance Energétique (CPE) avec le groupe Eiffage qui va financer, réaliser des travaux puis exploiter les installations énergétiques d’une partie des lycées durant 15 ans.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avec ses 102 lycées, la région est confrontée à un « patrimoine hétérogène » consommateur en 2009 de 17,5 millions d’euros d’énergie.
Un plan global a déjà été lancé avec des audits énergétiques des lycées (20 en 2010) et un programme d’investissement de 15 millions chaque année à partir de 2011. Mais la région était à la recherche de nouveaux outils qui permettent « de ne pas augmenter le recours à l’emprunt ».
C’est l’objet du CPE, un des premiers en France, qui vise 18 lycées, certains « vétustes », pour lesquels les travaux seront lourds, et d’autres plus récents « sur lesquels les objectifs pourront être atteints par la mise en place d’outils de télégestion ».

Eiffage s’est engagé à réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 35 % et une réduction des gaz à effet de serre de 49%. D’ici à 2025, le coût global du CPE atteint 48 millions d’euros HT, avec une redevance régionale annuelle de 4,3 millions d’euros, ce qui « représente, selon François Bonneau, président (PS) de la région, « 0,57 % de la capacité de financement annuelle de la région ».
Mais ce recours à un contrat de partenariat a entraîné la césure de la majorité de gauche lors de la dernière session fin juin.
Écologistes et communistes se sont désolidarisés de cette mesure « qui donne la maîtrise d’ouvrage à des groupes financiers dont l’objectif est de maximaliser les profits ». Le CPE a donc été validé par les seuls votes du PS et de l’UMP.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En région Centre, un contrat de performance énergétique des lycées contesté

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement