Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion des services publics

Vierzon remunicipalise les services des eaux

Publié le 06/07/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

La ville va progressivement reprendre en main l’eau potable et l’assainissement. L’économie annuelle est chiffrée à 500.000 euros.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil municipal de Vierzon (Cher) a voté, le 24 juin, le principe du retour dans le service public de l’eau potable et de l’assainissement. Comme il s’y était engagé lors de la dernière campagne municipale, le maire, Nicolas Sansu (PCF) a voulu faire de cette municipalisation « un symbole » « et le retour d’un grand service public dans le giron municipal ».
L’an passé en juillet, la ville avait déjà municipalisé la restauration municipale.
Une régie municipale de l’eau et de l’assainissement à autonomie financière sera donc opérationnelle le ler janvier 2011, afin de prendre en charge les relations avec les usagers pour les encaissements, l’accueil ou le contentieux.

Pourtant, cette municipalisation prendra du temps car la ville est liée avec Véolia par plusieurs contrats qui seraient trop coûteux à dénoncer. La régie ne prendra ainsi en charge les compteurs et la facturation qu’en 2013 ou 2014, tandis que la gestion directe des stations de pompage et d’épuration est repoussée à 2015.
Au total, la ville espère économiser près de 550.000 euros par an sur les charges d’exploitations, ce qui pourrait se traduire par une légère baisse du prix de l’eau pour les usagers.

La ville avance pourtant avec prudence, car de nombreux investissements, chiffrés par certains à 30 millions d’euros, sont nécessaires pour mettre les réseaux aux normes avec, en particulier, la construction d’une station de pompage au coût évalué entre 5 et 8 millions d’euros.

Ce débat sur la municipalisation de l’eau agite aussi d’autres villes, notamment dans l’agglomération de Tours où des études sont engagées à Joué-lès-Tours et Saint-Pierre-des-Corps.

Cet article est en relation avec le dossier

4 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vierzon remunicipalise les services des eaux

Votre e-mail ne sera pas publié

tru

07/07/2010 11h00

BRAVO !
ça c’est du courage politique !
de telles décisions sont tout à l’honneur des femmes et des hommes politiques qui les décident.
Reste à mettre en place une gestion rigoureuse et un programme d’investissement pour rndre ce choix pérenne dans le temps…

Ralph

09/07/2010 01h03

Pourquoi mêler idéologie et services publics? Surtout à l’heure où d’énormes investissments vont être à réaliser !! Qui va payer ou qui va boire une eau non-conforme ? Les usagers bien sûr et cela pour des promesses de campagnes… Je trouve ça aberrant.

JOURDAIN

25/07/2010 08h36

C’est une sacrée nouvelle et en tant que citoyen, militant communiste à LAMOTTE BEUVRON je voudrais engager l’action avec les usagers surtout domestiques pour faire pareil; mais quels conseils prodiguez-vous.Merci !

Samuel

13/09/2010 11h30

Pourquoi mêlé idéologie et services publics? Surtout à l’heure où d’énormes investissments vont être à réaliser !! Qui va payer ou qui va boire une eau non-conforme ? Les usagers bien sûr et cela pour des promesses de campagnes… Je trouve ça aberrant.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement