logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/414920/le-projet-de-loi-vieillissement-met-le-cap-sur-les-spasad/

GRAND ÂGE
Le projet de loi vieillissement met le cap sur les Spasad
Catherine Maisonneuve | Actu expert santé social | France | Publié le 20/10/2015 | Mis à jour le 30/05/2016

Le Gouvernement veut faire des services polyvalents d’aide et de soins à domicile (Spasad) le fer de lance de la prise en charge coordonnée des personnes âgées. La CNSA va débloquer 8,5 millions euros pour que leur expérimentation soit opérationnelle début 2016.

Les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (Spasad) regroupent en une seule entité un service d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) et un service de soins infirmiers à domicile (Ssiad). Ils ont été créés en 2004, mais, en pratique, la mutualisation est restée inachevée, car deux entités juridiques y coexistent, obéissant à des règles d’autorisation et de tarification distinctes. D’ailleurs, il n’en existe à ce jour que 94… Mais les Spasad occupent une place de choix dans la refondation de l’aide à domicile que le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement entend mener à bien. Les sénateurs vont examiner le texte en 2e lecture les 28 et 29 octobre.

Un modèle d’intégration dans les territoires Paerpa

Un décret du 16 octobre vient de fixer les modalités d’organisation des Spasad qui interviennent actuellement dans les 9 territoires pilotes où est expérimenté le dispositif « parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d’autonomie » (Paerpa) ...

REFERENCES

Atlas des territoires pilotes Paerpa publié en juillet 2015 par l’Institut de recherche et économie de la santé (Irdes)


CHIFFRES CLES

Nos journées d'étude :

Journée d'étude santé-social
Comment se saisir de la loi ASV pour mettre en œuvre sa politique vieillesse
Jeudi 30 juin 2016 à Lyon-Villeurbanne


POUR ALLER PLUS LOIN