Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

QPC

La consultation des électeurs pour une fusion de communes est constitutionnelle

Publié le 05/07/2010 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Actu juridique, France

Selon le Conseil constitutionnel, la décision de procéder à la fusion de communes à la suite d'une consultation des électeurs ne met en cause ni la définition de la souveraineté nationale, ni les conditions de son exercice. Il s'agit de la première question prioritaire de constitutionnalité qui concerne directement le droit des collectivités locales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Conseil constitutionnel a été saisi le 20 mai 2010 par le Conseil d’Etat (1), dans les conditions prévues à l’article 61-1 de la Constitution, d’une question prioritaire de constitutionnalité posée par la commune de Dunkerque et relative à la conformité aux droits et libertés que la Constitution garantit des articles L. 2113-2 et L. 2113-3 du Code général des collectivités territoriales (CGCT).

Selon ces dispositions, les personnes inscrites sur les listes électorales municipales sont consultées sur l’opportunité de la fusion de communes. La fusion est prononcée par arrêté du représentant de l’Etat dans le département si le projet recueille l’accord de la majorité absolue des suffrages exprimés correspondant à un nombre de voix au moins égal au quart des électeurs inscrits dans l’ensemble des communes concernées.
Toutefois, une commune ne peut être contrainte à fusionner si la consultation fait apparaître que les deux tiers des suffrages exprimés représentant au moins la moitié des électeurs inscrits dans cette commune ont manifesté leur opposition au projet.

Selon la commune de Dunkerque, prévoir un référendum pour toutes les fusions de communes est contraire aux dispositions de l’article 72-1 de la Constitution. La dernière phrase du 3e alinéa de cet article autorise uniquement une consultation des électeurs en matière de modification des limites des collectivités territoriales.
Par ailleurs, les articles L. 2113-2 et L. 2113-3 du CGCT méconnaîtraient le principe de la souveraineté nationale en conférant à une section du peuple un pouvoir de décision. Enfin, ce mécanisme porterait atteinte au principe de libre administration des collectivités territoriales.

C’est par une fin de non recevoir que répond le Conseil Constitutionnel : la décision de procéder à la fusion de communes ne constitue pas un acte portant atteinte à la libre administration des collectivités territoriales et, « en tout état de cause », la décision de procéder à la fusion de communes à la suite d’une consultation des électeurs ne met en cause ni la définition de la souveraineté nationale, ni les conditions de son exercice.

De façon plus technique, le juge constitutionnel rappelle que la dernière phrase du troisième alinéa de l’article 72-1 de la Constitution selon laquelle « La modification des limites des collectivités territoriales peut également donner lieu à la consultation des électeurs dans les conditions prévues par la loi » est une habilitation donnée au législateur : elle n’institue pas un droit ou une liberté qui puisse être invoqué à l’appui d’une question prioritaire de constitutionnalité.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La consultation des électeurs pour une fusion de communes est constitutionnelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement