Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • L’éolien offshore mobilise les élus et les entreprises mais divise la droite dans les Pays de la Loire

Energies renouvelables

L’éolien offshore mobilise les élus et les entreprises mais divise la droite dans les Pays de la Loire

Publié le 02/07/2010 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

Alors que l'Etat doit dévoiler prochainement les 11 zones « prioritaires » pour le développement des parcs éoliens en mer, les élus des Pays de la Loire et les industriels veulent préserver tous les projets annoncés au large des côtes de la région au grand dam de Philippe de Villiers, hostile à leur développement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil régional des Pays de la Loire, présidé par le socialiste Jacques Auxiette, voit l’opposition de droite se déchirer sur l’éolien offshore.
La majorité a fait adopter, à la quasi-unanimité, le 1er juillet, une disposition visant à soutenir deux grands projets de fermes au large des côtes de la Loire-Atlantique, sur le banc de Guérande (400 mégawatts), et de la Vendée, entre les îles de Noirmoutier et d’Yeu (600 mégawatts).
Et ce, alors que le président du conseil général de Vendée, Philippe de Villiers (MPF), s’y déclare résolument hostile. Seuls, huit élus appartenant à l’UMP, le MPF et le Nouveau Centre se sont abstenus dont six de Vendée.
Ce vote est le dernier épisode de la mobilisation croissante des acteurs socio-économiques de la région en faveur de l’émergence d’une filière spécialisée.

Quelques jours plus tôt, c’est le conseil général de Loire-Atlantique qui avait ainsi pris une position dans le même sens. Doutant de la bonne volonté de l’Etat sur le sujet, la majorité départementale socialiste affirme son soutien aux deux dossiers et continue à en défendre un troisième, plus modeste (72 mégawatts), mais jugé nécessaire par les entreprises qui voient en lui un galop d’essai avant de s’attaquer à des installations plus importantes.
Or l’Etat semble vouloir le repousser aux calendes grecques : le préfet vient de confirmer que ce projet ne serait pas inscrit dans le premier appel à projets national.

La même crainte a été formulée dans un courrier adressé au Premier ministre François Fillon, le 15 juin, et signé par Jacques Hardelay, directeur général de STX France, Jean-Claude Pelleteur, président de Neopolia, groupement de sous-traitants industriels issus principalement de la navale, et les présidents des chambres de commerce de Nantes et de Saint-Nazaire.
Et de citer quelques chiffres : le seul projet des deux îles représente un investissement d’environ 2 milliards d’euros dont 45 % pourraient être captés par le tissu économique de l’estuaire de la Loire. Sans compter les retombées économiques induites ensuite par la maintenance. C’est précisément le projet situé entre les îles de Noirmoutier et d’Yeu, plus avancé et plus aisé à réaliser que celui du banc de Guérande, que l’Etat s’apprête à classer en « zone éventuelle » et non « prioritaire ».

Régions

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’éolien offshore mobilise les élus et les entreprises mais divise la droite dans les Pays de la Loire

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean-Pierre

03/07/2010 11h49

L’éolien, les moulins à vent du XXIème siècle
Ni pétrole (en cours d’épuisement), ni charbon (pour cause de CO2), ni nucléaire (épuisement à terme et tant de risques), ni;…
Imaginez un monde sans électricité, ni transports modernes… quel retour en arrière ! l’abandon de tant d’années de progrès, qui ont permis l’allongement de la durée de vie sans soucis de santé !

L’éolien, comme le solaire, repose sur une énergie inépuisable, locale et non délocalisable. Nos anciens avaient construit des moulins que leurs contemporains jugeaient peut-être bien inesthétiques. Et aujourd’hui les touristes viennent visiter et photographier les moulins de notre île de Noirmoutier. J’ose imaginer des packages où nous offrirons aux touristes qui séjournent dans notre gîte Le Clos des Marais (vue sur un moulin au loin) à Noirmoutie, un séjour avec une escapade à Yeu et visite de la future ferme marine.

Et puis, développer l’industrie éolienne à Saint Nazaire, c’est créer des emplois dont nos enfants ont tant besoin, de même que tous ceux qui aujourd’hui aimeraient en trouver : chômeurs, salariés à temps partiel, RSA,… C’est mieux que de les voir partir forer des puits en mer à l’autre bout du monde, des puits qui suintent régulièrement et polluent les côtes de ces pays qui accueillent ces forages en mer.

Chaque fois que je reviens sur l’île, je regarde avec intérêt les éoliennes au loin de Boin. Et j’imagine notre Vendée continauant son développement en mobilisant les TPE et PME vendéennes si créatrices, tout autour de l’éolien.

Jean-Pierre
(retraité, gîte le Clos des Marais à Noirmoutier,
donc sans aucun lien avec les industriels de l’éolien)

Bernard Dragesco

12/07/2010 07h10

Les éoliennes sont une gigantesque arnaque financière et environnementale. La parfaite MAUVAISE « bonne idée ». Je vous invite à vous renseigner sur le site de la Fédération Environnement Durable : http://environnementdurable.net/

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement