logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/41342/la-fnccr-appelle-a-l%e2%80%99attribution-automatique-du-tarif-de-premiere-necessite-pour-l%e2%80%99electricite/

PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE
La FNCCR appelle à l’attribution automatique du tarif de première nécessité pour l’électricité
Romain Mazonavec l'AFP | France | Publié le 01/07/2010

Les élus locaux, réunis au sein de la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) s’alarment, le 1er juillet, de la chute inexpliquée du nombre de bénéficiaire du tarif social d’électricité (tarif de première nécessité pour l’électricité – TPN). Ils en appellent à une attribution automatique. EDF les rejoint.

Les élus membre de la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) ont jugé « inquiétante » le 1er juillet la chute « inexpliquée » de 30 %, depuis le début de l’année, des bénéficiaires du tarif social d’électricité, estimant dans un communiqué qu’elle pourrait se traduire par une « précarité énergétique accrue ».
Le nombre de bénéficiaires de ce tarif réservé aux personnes en difficultés financières a baissé de 30% sur les quatre premiers mois de l’année 2010. Il est passé de 940.000 personnes fin décembre à 653.000 fin avril.

C’est pourquoi la FNCCR « souhaite la mise en place d’une attribution automatique du TPN et également du TSS (tarif spécial de solidarité gaz) », jugeant que rien ne s’y oppose.
Au contraire, cette attribution automatique permettrait de « mettre fin à un processus complexe d’attribution qui conduit aujourd’hui à « oublier » un nombre important de bénéficiaires (notamment ceux qui ne remplissent pas le formulaire pour diverses raisons) ». « Ce système insatisfaisant montre, depuis le début 2010, ses limites. Il est temps de trouver une solution propre aux valeurs du service public », conclut la FNCCR.

EDF « favorable » aussi
Electricité de France (EDF) s’est dit favorable à la mise en place de cet accès automatique, « à partir du moment où la réglementation le permet », dans un communiqué du 1er juillet.
« Malgré la crise, les nouveaux ayant-droits au TPN semblent en effet avoir de moins en moins tendance à entreprendre les démarches d’obtention du tarif », estime EDF dans son communiqué.
Le groupe indique travailler avec « les pouvoirs publics pour comprendre cette baisse et identifier les moyens les plus efficaces pour augmenter le nombre de bénéficiaires effectifs du TPN ».

Le TPN en bref

Le Tarif de première nécessité permet aux personnes en difficultés financières d’obtenir une réduction de leur facture d’électricité. Il faut pour en bénéficier être éligible à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), c’est-à-dire disposer de moins de 626,76 euros par mois pour une personne seule.
Moins de la moitié de ceux qui y auraient droit bénéficient des tarifs sociaux de l’énergie, par défaut d’information ou par gêne de les demander, remarquait un rapport sur la précarité énergétique remis en janvier au gouvernement.

POUR ALLER PLUS LOIN