logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/413346/des-familles-de-jeunes-djihadistes-partis-en-syrie-temoignent/

RADICALISATION
Des familles de jeunes djihadistes partis en Syrie témoignent
Hugo Soutra | Actu prévention sécurité | Publié le 08/10/2015 | Mis à jour le 12/10/2015

Réalisées à l’initiative de familles dont l’un des proches est parti faire le djihad en Syrie, une campagne de vidéos préventives a été lancée début octobre par le ministère de l’Intérieur. Le Club Prévention-Sécurité de la Gazette des communes publie quatre témoignages-vidéos.

UneTemoignage [1]« Vous êtes touchés par ce drame ? Vous n’êtes plus seuls. Appelez le 0800 005 696. » C’est par ce même message que se concluent quatre témoignages de familles publiés par le ministère de l’Intérieur, dans le cadre d’une campagne de prévention lancée le 1er octobre.

Mères, père et grand frère y racontent comme l’un de leurs proches est parti subrepticement faire le jihad en Syrie. Certains regrettent de ne pas avoir pu empêcher leurs départs, d’autres s’estiment « victimes du terrorisme » plutôt que « parents d’une terroriste. »


Témoignage de Véronique – Ile-de-France [2] par Ministere_interieur [3]


Témoignage de Baptiste – Ile-de-France [4] par Ministere_interieur [3]


Témoignage de Jonathan – Picardie [5] par Ministere_interieur [3]


Témoignage de Saliha – Belgique [6] par Ministere_interieur [3]

Pour le ministère de l’Intérieur, le départ de jeunes Français représente « une menace pour le pays », mais aussi « une douleur insupportable pour leurs familles. » Il rappelle qu’un important volet Prévention vise à empêcher les départs autant qu’à soutenir les familles et à sensibiliser la population.

Le numéro vert mis en place l’an dernier « a permis d’enregistrer 3 113 signalements de personnes en situation de basculement, qui ont pu être accompagnées, ainsi que leurs familles » se félicite le ministère de l’Intérieur. « Près de 23% des signalements concernent des mineurs, parmi lesquels les jeunes filles sont majoritaires. Les femmes représentent 40% du total des signalements. »