Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports urbains

Le Grand Besançon veut le tramway le moins cher de France

Publié le 01/07/2010 • Par Caroline Lefebvre • dans : Régions

La communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB) a validé le 30 juin 2010 à une large majorité son projet de ligne de tramway, présenté comme le moins cher de France, à 16 millions d’euros le kilomètre, alors que le moins coûteux était jusqu’alors celui du Mans (20 millions d’euros/km).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB) veut innover, avec un tramway « optimisé », adapté aux agglomérations de taille modeste. Même si, localement, la pertinence d’un tel projet pour une collectivité de 180.000 habitants continue à faire couler beaucoup d’encre.
L’opposition et les membres communistes de la majorité plaident pour un Bus à haut niveau de service (BHNS), tandis que les Verts, également dans la majorité, s’opposent au tracé retenu dans l’hyper centre.

«Un BHNS n’est pas significativement moins cher. Or il deviendrait caduc d’ici quinze ou vingt ans, selon les prévisions de fréquentation, alors qu’avec le tramway sur fer, nous investissons pour trente à quarante ans et nous pourrons le prolonger en tram-train», justifie Jean-Louis Fousseret, maire PS de Besançon et président de la CAGB, qui table sur 46.000 voyages par jour lors de la mise en service de cette ligne de 14,5 kilomètres, prévue pour 2015.

Les sources d’économies

  • La petite taille des rames – 23 mètres pour 132 places, avec possibilité d’extension à 230 places –,
  • le choix d’un design standard,
  • l’absence de climatisation,
  • combinés à un appel d’offres large (cinq candidats),

Tous ces éléments ont permis d’obtenir du constructeur retenu (l’espagnol CAF) un coût réduit : 1,835 million par rame, contre 2,1 millions en moyenne.

Les principales économies proviennent cependant des aménagements extérieurs, qui seront limités, volontairement (stations standards, pas de gazon sur la plateforme mais des végétaux qui ne s’arrosent pas ni ne se tondent), mais aussi, de fait, par la faible largeur entre façades sur une bonne partie du trajet. « Par rapport au Mans, nous aurons environ 40% de surfaces en moins à réaménager, précise Frédéric Martzloff, le directeur du projet. Cette configuration propre à de nombreuses villes moyennes est aussi un atout pour se lancer dans un tel projet. »

Des économies d’énergie seront faites sur les doublons techniques, parce que l’expérience des autres villes montre que les pannes restent très rares ; le système d’aide à l’exploitation actuel du réseau de bus bisontin sera étendu au tramway… « A chaque ligne de dépenses, nous cherchons des solutions les moins chères », indique Frédéric Martzloff.

Le projet total a été chiffré à 228 millions d’euros :

  • 25% de subventions (Etat, ville, Feder)
  • 25% d’autofinancement (provision du versement transports)
  • 50% d’emprunt (remboursé via le supplément de VT, porté à 1,8% en 2009)
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Grand Besançon veut le tramway le moins cher de France

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement