Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Le mot du social

D comme dispositif

Publié le 04/09/2017 • Par Nathalie Levray • dans : Actu Santé Social

Dispositifs d’insertion, dispositifs sociaux en faveur des familles ou de la jeunesse, dispositifs pour l’emploi ou de lutte contre la pauvreté, etc., les politiques sociales utilisent fréquemment le terme « dispositif » pour désigner les outils de l’action sociale.

C’est Michel Foucault, dans les années 1970, qui définit le concept comme « un ensemble résolument hétérogène » comportant des institutions et des discours, des propositions philosophiques, morales et philanthropiques, des énoncés scientifiques, des prescriptions juridiques ou des mesures administratives.

« Du dit, aussi bien que du non-dit », le dispositif lui-même étant le « réseau » établi entre ces éléments, assemblés en vue d’une finalité définie.

En ouvrant « des champs de savoirs qui codent ou décodent les rapports de pouvoir », les dispositifs supposent à la fois une stratégie et des interactions.

Gilles Deleuze les qualifie de « machines à faire voir et à faire parler » et Giorgio Agamben souligne leur « capacité de capturer, d’orienter, de déterminer, d’intercepter, de modeler, de contrôler et d’assurer les gestes, les conduites, les opinions et les discours des êtres vivants ».

La conception foucaldienne caractérise la fonction stratégique du dispositif, « vecteur de processus de rationalisation » et « support de nouvelles formes de gouvernementalité ».

Le dispositif – du latin dispositio et du grec oikonomia, l’administration de la maison – inscrit les individus dans des champs de visibilité et d’application du pouvoir selon une logique partagée. Il implique la régulation des rapports de force, dans un espace social lissé, par un « processus de subjectivation ».

Ce mode de gouvernance stratégique de l’action est puissamment normatif. Il intègre la bonne pratique comme le bon comportement, de sorte que celui qui utilise le dispositif ou en bénéficie acquiert les réflexes ou la discipline attendus de lui sans apprendre la théorie. Sans se rendre compte qu’il l’applique.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

D comme dispositif

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement