Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme des retraites : quels effets pour la FPT

Publié le 16/06/2010 • Par Raphaël Richard • dans : A la une, A la une emploi, France

Silhouettes sombres
Getty
Le ministre du Travail et le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Eric Woerth et Georges Tron, ont présenté le 16 juin les détails de la réforme des retraites qui portera progressivement à 62 ans l'âge de départ et à 41 ans et un trimestre la durée de cotisation. Le taux de cotisation du public, 7,85 %, sera aligné avec celui du privé, 10,55 %, sur dix ans.

Dans son document d’orientation transmis le 16 mai dernier aux syndicats, le gouvernement s’était engagé, dans le cadre de la réforme des retraites, à ne pas toucher au pouvoir d’achat des Français. Une promesse oubliée un mois plus tard. En effet, l’alignement des cotisations du public sur celles du privé conduira à une baisse des salaires, et donc du pouvoir d’achat, des fonctionnaires.

Le passage de 7,85 % à 10,55 %, étalé sur dix ans, soit 0,27 % par an, est pour Eric Woerth « une atteinte assez modérée au pouvoir d’achat » qui est « absorbable » par les différents mécanismes d’augmentation des salaires des agents du secteur public. La mesure représentera en moyenne six euros par mois pour l’agent et devrait rapporter quatre milliards d’euros en 2018.

Trois enfants
Si la règle de l’indexation du calcul sur les six derniers mois n’a pas été retouchée, les fonctionnaires perdent deux autres avantages dans la réforme.
Le dispositif de départ anticipé pour les parents de trois enfants ayant 15 ans de service est supprimé à partir de 2012, les droits acquis avant cette date seront respectés. L’alignement n’a pas joué dans l’autre sens, les salariés du privé bénéficieront toujours d’un régime plus favorable concernant la baisse de l’âge de départ en fonction du nombre d’enfant.

Autre alignement avec le privé, le décalage de l’obtention du minimum garanti au moment où les fonctionnaires ont cumulé tous leurs trimestres ou atteint l’âge d’annulation de la décote et non plus dès l’âge d’ouverture des droits comme c’est le cas aujourd’hui.

Catégories actives
Pour les règles s’appliquant à tous, le gouvernement a choisi, à la fois le décalage de l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans, de manière progressive, d’ici à 2018, et l’augmentation de la durée de cotisation à 41 ans et un trimestre.
Un dispositif relatif à la pénibilité va voir le jour pour le privé ; le principe des « catégories actives » dans le public sera maintenu, selon Georges Tron, le secrétaire d’Etat à la fonction publique.
Toutefois, les agents exerçants les métiers ainsi classés subiront également le recul de l’âge légal à 52 ou 57 ans selon que leur âge actuel d’ouverture des droits est fixé à 50 ou à 55 ans. Les âges d’annulation de la décote seront tous décalés de cinq ans.

Pour garantir l’équilibre des régimes de retraite d’ici à 2018, les ministres ont également présenté une batterie de mesures ciblées qui devraient porter les recettes à 4,4 milliards d’euros en 2018. Il s’agit notamment de taxer les plus hauts revenus, les revenus du capital et de réduire certaines niches sociales dont bénéficient les entreprises.

Sans surprise
Outre la précision des chiffres, ces annonces sont donc une surprise et les syndicats les ont accueillis de manière plutôt désabusée, ayant l’impression de ne pas avoir été écouté, la plupart de leurs revendications n’ayant pas été suivies. Le passage de l’âge de départ à 62 ans était ainsi, pour la majorité des organisations, une ligne rouge à ne pas franchir. L’alignement des cotisations entre privé et public sans contrepartie sur les salaires n’est pas plus accepté.

Le projet doit désormais être soumis, à partir du 18 juin, à diverses instances pour avis puis présenté à la mi-juillet en Conseil des ministres. Le débat au Parlement est prévu pour la rentrée.

Chiffres clés sur les retraites dans les 3 fonctions publiques

51 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme des retraites : quels effets pour la FPT

Votre e-mail ne sera pas publié

l'autre

16/06/2010 05h40

Enfin, ça bouge, c’était nécessaire !!!

bruno9442

17/06/2010 07h38

Bonjours, Je me permet de vous répondre car je sais que l’injustice plane un peut partout dans ce pays.
Mais je ne pense pas qu’en divisant les gens cela nous aident plus.
Le fond du problème est politique, les fonds mal distribués.
Je pense pas que la solution est de réduire encore les bas salaires.
pour exemple : 35 ans de Mairie avec un salaire de 1300 €. Loyer a 1000€.
Unissont nous, aux lieux de nous diviser.

route80

17/06/2010 05h47

après la mise à mort de nos retraites, il ne faut surtout pas baisser les bras mais préparer la rispote

Franck Boué

17/06/2010 06h42

Une réforme de la retraite est nécessaire, je suis à SUD et la position des syndicat et de la gauche n’est pas honnête. L’augmentation de l’espérance de vie met en péril financier les comptes des caisses. Que va-t-on laisser à nos enfants à part des déficits abyssaux dans tous les domaines. Je ne suis pas d’accord.
Mais pour moi le gouvernement n’a pas été assez loin et surtout favorise toujours ses amis les grosses fortunes. Nous les fonctionnaires, notre taux va être relevé de 3 points alors qu’un point sera pris au gros ; le contraire aurait certainement rapporté un peu plus, surtout que 3 point de plus pour nous petits fonctionnaire de la territoriale va faire baisser notre pouvoir d’achat, alors que notre président devait être celui du pouvoir d’achat mais depuis son élection plus de baisse que de hausse et la crise a bon dos.
Il aurait fallut avoir le courage de taper plus sur les grosses fortunes, les bénéfices des banques ect… mais par contre augmenter le minimun veillesse afin que nos ainées finissent leur vie décemment sans se rendre dans les diverses association réclamer de quoi se nourrir.
A quand la réforme de la retraite des ministres , des sénateurs et des députés ?, la place est bonne, il leur plus facile de se montrer devant les caméras sortant de grandes phrases que de travailler sur une remise à plat de leur système de retraite.

marchan

17/06/2010 11h36

Non rectification il y a eu des hausses de salaire à commencer par le sien et aussi celui de ses ministres, qui au bout de 5 ans de cotisation peuvent prétendre à la retraite à taux plein et pas à 900 €/mois

bruno9442

17/06/2010 07h29

OUI comme vous dites, a quand un contract de travaill ?
Nos cotisation ne vont pas dans les caisses de la sécu ainsi aussi que les congés maladies.
Le systeme n’est pas le même qu’ont ce le dise.
La rénumération aussi : Un résponsable de servise gagne autant qu’une femme de ménage dans le privé !
Les contraintes liés au service : obligation d’heures supp
La justice oui mais pas a sens unique….
Nous pourions nous pencher sur les personnes qui touchent de l’argent a ne rien faire (rmis et autres) ils serais utile a aider dans la croix rouge & asso ect…

Vanclive

17/06/2010 09h10

Encore une fois, Sarko a écouté d’avantage son amie Laurence Parizot que les représentants des salariés. Toujours plus d’années de cotisations pour des salariés qui ont de plus en plus de peine à trouver leur 1er emploi à un âge raisonnable.
Un âge de départ encore reculé, même pour des salariés qui ont commencé tôt et qui ont, de ce fait, cotisé plus que nécessaire et qui, majoritairement, ont des emplois usants et mal payés.
Enfin, je ne vois pas comment cette mesure va améliorer le taux de chômage.
Si les gens doivent rester au travail un an de plus, leurs postes ne se libéreront pas pour permettre aux jeunes de trouver du travail.
C’est donc bien, encore une fois, une réforme de courte vue juste appuyée sur les préconisations du grand patronnat alors que les propositions syndicales ouvraient des pistes de financement plus cohérentes.

JeanPeuplus

17/06/2010 09h11

bon que dire quand j’ecoute nos politiques (annonce de la reforme des retraites sans ecouter les citoyens ni les syndicats) ) et quand je lis « l’autre » ecrire un commentaire comme ca (l’eternel personne qui imagine que les fonctionnaires ont des avantages incroyables) … Si ce n’est que nos politiques nous prennent pour des pommes et qu’une partie des francais sont des golden …

julia

17/06/2010 09h24

La majorité des fonctionnaires comme pour le personnel du privé partent avec une petite retraite : 1200 € en moyenne ! pas de quoi boulverser les caisses .. la réforme des retraites ne devrait pas être basée sur l’age.. mais sur un plafond de retraite comme pour le chomage d’ailleurs.. de 2 500 € par exemple …car une personne bien rémunéré .. a largement le temps d’investir dans l’immobilier par exemble, elle économise sur les impôts grâce à ces investissements et de ce fait elle améliore sa futur retraite par des loyers mensuels …. le fonctionnaire de base et le smicard arrive juste à se nourrir et se loger..

Révoltée

17/06/2010 01h58

Tout à fait d’accord avec votre message. Mon chef de service est arrivé cadre A grâce au DGS, il a un salaire de 3600 € et a construit deux logements (loi scelier) et bénéfie d’exonération d’impôts. Il est gagnant sur tous les plans….

peu importe

17/06/2010 02h33

Oui, l’avancement pour certains se fait sans concours. Alors que je travaille sur un poste de catégorie B depuis 4 ans, on ne veut même pas me faire grader.
Il faut puiser loin pour chercher de la motivation.

peu importe

17/06/2010 10h59

Comment ne pas réagir face à l’absurdité de ce que nous entendons et lisons !
D’une part les retraites : Les politiques visent comme d’habitude la France d’en bas, on montre du doigt les Américains, chez nous on ne fait pas mieux. On parle de liberté, égalité et fraternité, nous sommes dirigés par un gouvernement sectaire qui n’écoute ni le peuple, ni les syndicats ; même les médias sont des outils entre les mains du gouvernement.
Quand vous entendez que l’âge légale passe de 60 à 62 alors qu’il s’agit d’une proposition de réforme, on veut dès à présent amener les Français à baisser pavillon.

D’autre part les salaires des fonctionnaires : Nous sommes là aussi montrés du doigt, mais quels sont les avantages d’être fonctionnaire, dites-le moi. On ne peut même pas discuter sur nos salaires, la politique est la même que le gouvernement, on embauche que des cadres A et les agents de catégorie C, dont je fais partie, on s’en moque.
On ponctionne de nouveau sur les petits qui devront se serrer la ceinture pour ne pas couler avec le bâteau.

Une bonne révolution à la Française ferait le plus grand bien à ces messieurs les ministres qui cumulent emplois et retraite et qui bénéficient de nombreux avantages en nature leur permettant d’engranger un beau pactole pour une paisible retraite avant l’âge légal au bord de la mer.
Plus rien ne va dans ce pays, vivement 2012!

marchan

17/06/2010 11h30

pourquoi 2012 ? de toute façon ils seront réélus, il y a suffisamment de français qui n’ont encore rien compris

erfranc

17/06/2010 11h20

Espérance de vie ne veut pas dire espérance de bonne santé.!!! A quoi sert de mettre en avant la possibilité de « vivre » assez vieux si c’est pour pouvoir déclancher les maladies lées à l’age??
Un rertaité en forme est un retraité qui consomme, qui voyage, bref!! qui fait tourner l’économie…l’emploi….les cotisations assises dessus etc..
N’est ce pas préférable que de se retrouver à la retraite malade et à charge de la collectivité, de la sécu, des unités pour personnes agées dépendantes?
A moins que ..d’ici là un eugénisme d’état décrête qu’à partir d’un certain age…la nature doit reprendre ses droits…

marchan

17/06/2010 11h28

Je veux réagir sur la retraite des privés concernant les enfants, j’ai 3 enfants une carrière longue début du travail à 16 ans, mes enfants ne peuvent être pris en compte puisque j’aurais mes 41,5 années de cotisation à 59 ans donc mes enfants ne sont pas pris en compte avant de publier des annonces il faudrait vous renseigner

marchan

17/06/2010 11h34

complément d’information et pour les carrières longues qui ont débuté avant 18 ans au 41,5 on ajoute 2 ans en plus de cotisation ce qui nous porte à 43,5 à quoi vont me servir mes enfants pour partir plus tôt à rien vive les fonctionnaires qui croient qu’on gagne sur eux en ayant 2 ans/enfant au lieu d’un je préférerair n’avoir qu’un an et pouvoir partir avec une retraite à taux plein au bout de 15 ans de service étant déjà à 37 ans sans mes enfants

fleur

21/06/2010 09h37

les femmes ayant eu 3 enfants ne partent pas au bout de 15 d’activité à la retraite avec un taux plein ! celà n’a jamais été le cas ! simplement, au bout de 15 ans d’activités les femmes ayant élevé 3 enfants peuvent prétendre à cesser leur activité et toucher de suite une pension au prorata du nombre de trimestres travaillés, soit à un taux très faible !

VERONE

17/06/2010 02h49

Bonjour,
Merci pour votre article qui appelle de ma part les réflexions suivantes :
– Pourquoi les salaires des territoriaux sont-ils si bas ? Si les salaires étaient plus haut, le montant de la retraite pourraient l’être aussi… Et si on calculait les salaires en partant de la retraite !!!
– En tant que fonctionnaire titulaire de l’Etat, je suis surprise par le montant moyen des retraites de la FPE que vous annoncez. Il me parait très élevé. Je pense que les retraites des haut fonctionnaires impactent ce chiffre considérablement car à grade égal (catégorie C – FPE ou FPT) la misère est égale… On a l’impression en vous lisant que la FPE paie mieux ces personnels ce qui est loin d’être le cas pour les catégories C et B (voire D).
Verone73

revero

17/06/2010 03h04

je voulais juste faire une rectification sur un avis que je viens de lire.
Les fonctionnaires territoriaux qui peuvent partir au bout de 15 années de service, lorsqu’ils ont eu 3 enfants ; ne touchent absolument pas une retraite pleine !!!

moimême

22/06/2010 08h46

ben evidement avec 3 enfants et 15 ans d’anciennété on ne touche pas une retraite à taux plein (environ 35 pour cent ) cette mesure est surtout reservée à celles qui ont un conjoint qui gagne bien sa vie ou a quelqu’un qui a d’autres revenus . J’ai connu une fonctionnaire qui a pris cette mesure ou bout de 3 mois elle est revenue demander à se refaire embaucher car elle ne pouvait pas vivre avec 400€ par mois.Il faudrait mieux que les enfants comptent pour 2 ans au lieu d’un comme actuellement au moins ca profiterai à plus de monde.

he

17/06/2010 03h43

Bien vu cette annonce en pleine coupe du monde, alors que les français sont anesthésiés devant leur TV…bref….
Une « réforme nécessaire et équitable » voilà les mots de nos élus!!!
on rêve debout
Oui cette réforme est nécessaire et depuis longtemps. Il n’y a que la France pour être assez stupide pour avoir aussi longtemps fermé les yeux. Le réveil une fois de plus sera plus douloureux chez nous que dans les pays nordiques, plus habitués à la négociation et à l’anticipation.

Non, cette réforme est tout sauf équitable. On aligne les taux de prévèlement sur ceux du privé. Parfait, mais pourquoi cet état scribouillard ne va pas au bout de cette équité et n’intègre pas dans le calcul de la la retriat nos primes?

Pourquoi, alors que la main sur le coeur le ministre appelle à la solidarité, il oublie de réformer aussi les régimes spéciaux qui coutent une fortune et sont au antipodes de l’équité? EDF, France Télécom, Assemblée Nationale, RATP,;;; ces salariés nantis et pas plus stréssés et exposés que les territoriaux font si peur au gouvernement qu’on les « excluent » de la réforme…

Pourquoi, alors que l’on demande une effort de tous (toujours cette équité, que j’approuve), le régime hyper favorable des élus est-il mis de côté??? Equité, équité……

Bourbaki

17/06/2010 04h35

C’est cela, il faut impérativement l’unité contre ceux qui profitent du système avec l’appui de nos gouvernants qui sont leurs complices. Leur objectif pour rester encore tranquille de longues années : diviser les Français en glissant insidieusement dans leurs explications que telle catégorie ne sera concernée qu’en 2018, que telle autre ne verra son coefficient que très peu modifié,….. On nous prend pour des imbéciles. alors stop, regardons TOUS dans dans la même direction et réagissons contre ceux qui utilisent le système à leur seul profit.

Fanfan91

17/06/2010 08h21

Cette réforme est juste et équitable » C’est celui qui a augmenté son salaire de 300%, ceux qui cumulent les retraites de parlementaires et les salaires de ministres, ceux qui cumulent les rémunérations des fonctions électves avec les avantages en nature, ceux qui paie leurs cigares avec les deniers publiques, ils peuvent toujours aller ponctionner ceux qui travaillent toujours plus pour gagner moins!!!
Cela deviendra crédible et exemplaire, quand les revenus de nos élus seront rendu publique pour démontrer leur probité.
Ceux qui sont sans activité (chômage entre 55 et 60….qui seront prolongés dans la précarité jusqu’à la retraite
Vaste programme pour obtenir la justice sociale et fiscale.
De plus la CNRACL depuis 30 ans participent à l’équilibre des régimes de retraites du privé. Le sport national de l’UMP c’est de se faire applaudire dans les réunions en tapant sur les fonctionnaires; Il n’y a plus de pudeur!
Syndiqués de tous le pays , unissez-vous.

so59

17/06/2010 10h33

Quel beau cadeau aux fonctionnaires cette réforme!!! On nous prend vraiment pour des imbéciles !!! N’oublions de préciser que ne rentrent pas en compte les primes dans le calcul du montant de la retraite alors que dans le secteur privé les primes sont prises en compte !! Nous n’avons pas non plus les primes d’intéressement et de participation !!! Que cette réforme soit au moins équitable pour les deux secteurs !! Pourquoi ne pas prendre que le meilleur des deux secteurs !! Que le gouvernement puisse supprimer le cumul de mandats rémunéré pour les élus !! qu’un maire ne puisse pas cumuler divers mandat de président de communauté, de conseiller général ou régoional, de député ou sénateur …etc….les différents budgets alloués aux ministères pour des dépenses inutiles ……..

gege

14/10/2010 11h23

Bonsoir,
cumuler les avantages dans les 2 secteurs public et privé serait une excellente idée qui rallierait les suffrages de tous les travailleurs. Malheureusement cela n’irait pas dans la direction de la politique menée par notre sinistre gouvernement.Effectivement nos élus hormis ceux de terrain et de proximité: mairie, ont trouvés eux une solution idoine pour leur retraite. Le plus triste c’est que peu importe la couleur de la gauche à la droite , aucun ne s’est élevé contre lorsque la loi a été proposée à leur vote par l’ancien Président de l’assemblée nationnale. Etre élu du peuple n’est plus une reconnaissance par les électeurs de la représentativité d’une personne , celà ouvre des droits à pension, avantages divers, etc. Curieux tout de meme

lio40

18/06/2010 07h59

« diviser pour mieux régner », cette devise n’a jamais été aussi vrai que maintenant! Français du privé ou du public, on est tous dans le même sac! Arrêtons de regarder qui des uns ou des autres ont le plus d’avantages ou les meilleurs salaires (ou retraites)! Regardons plutôt quel exemple donne ce qui font nos lois et nos réformes! Nous vivons dans une « médiocratie » car malgré la crise (qui a bon dos), nos dirigeants ne savent pas (ou ne veulent pas) ponctionner là ou réellement se trouve l’argent pour combler le déficit!! Il va bientôt falloir que cela cesse d’une manière ou d’une autre!!

gege

14/10/2010 11h09

Bonsoir,
Dans la fonction publique territoriale (les communaux), 75 % des personnes sont quasiment à un SMIC amélioré au moment de la retraite, donc c’est clair partant avec 75% de leur traitement brut soit environ un peu plus de 1000 € net par mois. Imaginez en Région parisienne ce que cela peut permettre comme retraite heureuse !

Nosoucy

18/06/2010 08h53

Je n’y connais pas grand chose et cette réforme m’apprend certains choses : le privé et le public n’ont pas les mêmes cotisations ? Mais pourquoi ? Depuis quand ? Les personnes du privé cotisent-elles que pour les personnes du privés ? le public que pour les personnes du public ? les retraites du privés que celles du public ?
Auraient-elles plus d’avantages ?
quelqu’un peut-il m’éclairer sur ce point ?

24 juin

18/06/2010 09h30

 » Un salarié USE par une vie professionnelle plus dure que les autres, mais qui aurait commencé à travailler après 16 ans, ne bénéficie pas d’un possibilité de départ anticipé » extrait du communiqué de presse du Ministère du travail du 16 juin. Il faudra travailler JUSQU’ A LA MORT. Ce n’est que le début d’un processus de remise en cause du progrès social. Toujours plus de richesses produites et une répartition de plus en plus inégalitaire.Nous retournons au 19ème siècle. Un million de personnes dans les rues le 24 et ils seront « eux » à genoux.

JeanPeuPlus

18/06/2010 10h58

la question est de savoir si mobilisation y’aura le 24 et surtout les jours d’apres car au vue du pouvoir de mobilisation de nos syndicats ben c pas gagné … a moins qu’ils (les syndicats) nous proposent une mobilisation le 24/06 une autre debut septembre (le genre de mobilisation qui doit faire pouffer de rire nos dirigeants)
et quel genre de manif va t’on faire ??? l’eternel  » Sarko t’es mechant ! Sarko t’es méchant ! ou une réelle manif pour rappeler qu’ils sont elu du peuple et que contrairement a ce qu’ils pensent LES CITOYENS ONT LEURS MOTS A DIRE…

Pat44

18/06/2010 11h47

MMes et Mrs les fonctionnaires, si vous voulez que l’on comprenne et que l’on soit tous solidaires, ce que je souhaite, il faudrait :
– commencé par arréter avec vos sigles dont, personnellement je ne comprend rien.
– ne pass dire n’importe quoi. « quels sont les avantages à être fonctionnaire »
Je crois qu’il y a des avantages à être fonctionnaire, à commencer par la sécurité de l’emploi, la possiblité de se défendre face à un employeur abusif, la possibilité d’aller voir ailleurs pendant un certain temps (je ne sais plus comment vous appellé ça). Les inconvénients qui sont cités : les primes, les salaires plus élevés, les possibilités de négociation, etc. s’amenuisent peu à peu. Je vous engage à vous renseigner précisemment sur les salaires du privé. Et que faites vous des salairiés de petites entreprises qui, en plus d’avoir des salaires très bas, n’ont pas de DP/CE, donc pas de négociations, pas de primes, pas d’intéressement, pas de congés d’ancienneté, pas d’avantages liés au comité d’entreprise, …
Moi, j’ai beaucoup bourlingué, public, privé, je sais de quoi je parle et je pense qu’il y a beaucoup de fantasmes des 2 cotés et qu’effectivement, le gouvernement en profite pour diviser. Je crois que ce serai le boulot des syndicats de faire ce rassemblement communiquant sur les réels écarts public/privé
Bon courage à tous et au 24 juin.

chris56

23/06/2010 03h26

Effectivement il y a bcp de fantasmes des deux côtés! Etant paramédicale, j’ai travaillé un temps dans le public et gagnait 600€ net de moins par mois que dans le privé ce jour : j’ai donc du mal à comprendre quand on me parle du salaire plus élevé des fonctionnaires! De plus la grantie de l’emploi, la fameuse garantie de l’emploi! n’est pas si vraie qu’on veut bien le dire. Etant fonctionnaire territoriale, j’ai eu le droit de suivre mon conjoint dans son déplacement professionnel avec 0€ par mois (pour info j’aurai eu le droit au chômage si j’avais été privé). Tout ça pour travailler dans le privé depuis presque deux ans puisque je n’ai aucun poste qui se libère dans le public, ou alors ils recherchent des contactuels pour les payer (encore plus) au ras des paquerettes! Donc franchement arrêtons avec la garantie de l’emploi, c’est un leurre complet dans le cadre de la territoriale!

ouy

18/06/2010 12h34

Si les retraites etaient d’un bon niveau je serais pressé de la prendre,mais pour perdre 40% de ses revenus je ne m’emballe pas,peu importe pour moi l’age limite 60 ou 62 ou plus peu m’importe….

marie

20/06/2010 06h21

FEMMES JE VOUS AIME !!.

Retraites : une réforme injuste
16 juin 2010 – Le projet de réforme des retraites est désormais connu : c’est un projet injuste.

La principale mesure consiste à reporter l’âge légal de l’ouverture des droits de 60 à 62 ans en 2018. Elle s’accompagne d’une mesure tout aussi nocive et qui a été souvent passée sous silence, celle qui consiste à repousser de 65 à 67 ans en 2018 l’âge à partir duquel il sera possible de toucher une pension sans décote quand on n’a pas suffisamment d’annuités de cotisations. Avec ce projet de réforme, pour beaucoup de salariés, qui ne pourront se permettre d’avoir une retraite amputée par la décote, l’âge effectif de la retraite sera donc de 67 ans. C’est en cela que ce projet est profondément injuste car cette mesure pénalisera avant tout les salariés aux périodes d’activités incomplètes et en majorité, ce sont des femmes.

birgitt

21/06/2010 09h57

BONJOUR!
pour les mères de 3 enfants au moins, elles peuvent partir avec 1 retraite à taux plein si par « bonheur » elles cumulent au moins le nombre de trimestres requis soit minimum 168

Jean-Paul

08/07/2010 09h13

Durée de cotisation prise en compte pour le calcul de la retraite : 41 ans et un trimestre, mais 44 ans de cotisations nécessaires pour bénéficier de la retraite, c’est ce qu’il est permis d’appeler une escroquerie.
Né en mai 1954 et ayant commencé à travailler en 1971, je ne peux pas partir en retraite avant 61 ans et 3 mois. J’aurai donc cotisé 44 ans, mais ma pension CNRACL sera écrêtée au montant dont j’aurais bénéficié si j »étais resté à la charge de la société pendant plusieurs années (d’étude, par exemple) alors que, à l’époque, je cotisais pour payer les études des autres.
L’âge minimum est une escroquerie, c’est voler des années de cotisation à ceux dont le plus grand tort est d’avoir commencé à travailler plus tôt. Si l’on veut vraiment nous obliger à rester 44 ans, qu’au-moins notre pension ne soit pas écrêtée mais calculée sur la réalité de nos cotisations. Il serait plus cohérent d’écrêter les revenus, notamment les pensions dépassant un certain montant (en cumulant l’ensemble des pensions (publiques, privées, électives, complémentaires…). Par exemple, tout ce qui dépasse 10 000 € par mois pour une personne physique.

Michel

22/10/2010 09h37

Jean Paul,
Né en février 1954 et ayant commencé en septembre 1971 donc avant 18 ans pourquoi ne devrions pas partir à 60 ans car comme toi j’ai la durée de cotisation.
Merci de me r’épondre
Cordialement, Michel

stromboli

15/11/2010 04h23

Bonjour,
Je suis dans la même situation et je crois que nous sommes un certain
nombre dans ce cas ! En effet cette réforme est injuste pour toutes les personnes qui ont commencé à travailler jeune (18 ans) pas d’interruption et pas de congés pour élever nos enfants (je suis une femme) et en effet nous allons devoir continuer à travailler jusqu’à 62 ans
malgré nos années de cotisations acquises. Que vat-il encore se passer en 2013 ??? pourquoi pas 65 ans pour le départ à la retraite ? et vlan encore 3 années dans les dents. C’est triste mais il est préférable d’en rire car autrement déprime assurée !! On risque aussi (version pas de chance) de mourir avant !!
Bon tout va bien dans le meilleur des mondes n’est-ce-pas alors vivons le présent intensément.

clouzette

01/09/2010 10h13

En ce qui me concerne cette loi me fera partir à 69 ans, expliquer moi comment et dans quel état physique je serais pour travailler ? Tout ça pour gagner mensuellement 1100€ – 1800€ au plus. Mon salaire sera devenu insuffisant pour payer tous les médicaments que j’aurais besoin et qui ne seront bien sûre pas rembourser pour ne pas creuser le déficit de la sécurité sociale. Parallèlement j’aurais travaillé à plein temps pour payer toutes les augmentations de gaz, électricité, mutuelle, impôts etc pendant toutes ses années et cotiser plein pot pour obtenir une retraite de misère.
Heureusement la nature fait bien les choses se sera l’heure pour moi de mourir grâce aux produits chimiques utiliser quotidiennement dans mon travail. Comme ça je ne profiterai pas de mes cotisations de retrait. Donner toujours plus pour avoir de moins en moins.
Pourquoi certaines générations ont eu le droit de travailler moins et d’avoir de belles retraites et pas les autres ? Pourquoi certains peuvent cumuler les salaires est pas d’autres ?
Le problème n’est pas la différence entre privé et public, le problème c’est la mauvaise gestion.
arreter de nous prendre pour des vaches à lait et des imbéciles !

Olivier

01/09/2010 09h55

C’est fou ce que je lis quand même. J’ai pu lire que les fonctionnaires avaient plus d’aventages que dans le privé!!! Lesquels???
– sécurité de l’emploi: idée reçue, aujourd’hui on peut se débarrasser d’un fonctionnaire, certes avec plus de difficulté, mais on peut le faire. Dans le privé il y a les prud’hommes, nous avons le tribunal administratif.
– J’ai travaillé dans le privé et donc je sais aussi de quoi je parle. Pour ce qui concerne les salaires, il y en a des mirobolants des la FTP, mais ce n’est en aucun cas la majorité. Je parlerai de mon cas en 1992, travaillant dans le privé 7h30/jour mon salaire était de 8500frcs net aujourd’hui en 2010 dans la fonction publique territoriale pour le même métier mais 7h/jr, mon salaire est de 1300 euro soit 8527 frcs. Ou se trouve l’avantage?
– Nous n’avons pas tous le 13ème mois, et oui, tous les fonctionnaires ne sont pas logés à la même enseigne!
– Trop de « on m’a dit que » sur les fonctionnaires, il faudrait à un moment que les choses soient mises à jour!
– Je travaille le dimanche et jour férié, et quand bien même ces jours font partis intégrante des mes 35h, j’ai une prime supplémentaire de 0.74 d’euro de plus/heure ( loi de 1975 qui n’a jamais été remaniée).
j’arrêtrai là…. il y aurait tellement d’autres choses à dire………

Framboise

16/09/2010 02h22

Alignement des fonctio sur le privé:
pourquoi pas, mais prenez dans ce cas en compte les primes des salaires des fonctio dans ce calcul des retraitres!
c’est d’une injustice aberrante!!!

goutte d'eau

23/09/2010 06h30

Pas de problème pour l’augmentation des cotisations, mais prendre la totalité des revenus y compris les primes.

Pouquoi les agents de la SNCF s’arrênt de travailler à 50 ans pour les roulants et a 55 pour les sédentaires. Il n’y a plus la pénibilité des machines a vapeur, et les agents roulants rentrent tous les jours chez eux coucher avec les trains rapides et les TGV. Ils ne font pas de grands déplacement comme dan le temps.
Ce privilège n’a plus sa raison d’être.

fifi34

26/09/2010 05h17

Et que penser des députés qui ont la retraite au bout d’un mandat (environ 5 ans) et qui peuvent intégrer la fonction publique après un mandat de 4 ans ? a noter que pendant leur mandat, la carrière des élus continue d’évoluer ! Et ce sont ces gens qui font les réformes !Et les militaires ? Je ne suis pas contre les réformes, mais pour tout le monde !

FIFI34

26/09/2010 05h11

Pour votre info, les agents de la SNCF peuvent partir à la retraite à 55 ans mais pas à taux plein. Renseignez vous bien avant de dire ceci. Autre chose, tout ce qui n’est pas roulant n’est pas forcément sédentaire. Les agents entretien voies exercent une travail de force, dehors et de nuit.

jujube21

02/10/2010 03h24

faites ce que je dis pas ce que je fais! ah la nature humaine !!! Quoique , Pourquoi pas ? les lois sont faites pour ce qui les font. Bref , On s’en fout car la nature va reprendre ses droits…

yole

04/10/2010 03h24

je suis entrée dans la fonction publique le 01 septembre 1989 j’ai 21 ans de service j’ai deux enfants de 14 et 10 j’ai commencé a travaillé à l’age de 19 ans, et j’ai 41 ans, j’aimerais savoir combien de temps encore qu’il me reste à travailler dans la fonction publique,merci

mary91

06/10/2010 10h02

Eh oui on est des nantis pour beaucoup mais je gagne actuellement 1368 euros 3 enfants bientôt 29ans de commune je décide de partir l’année prochaine en retraite et je vais gagner 918 euros qui correspond au minimum garanti si je pars a 62 ans j’aurais 1100 euros … alors

christophe

12/10/2010 09h32

bonjour
moi je voudrais savoir voila j’ai 3 enfants
je suis en rentrer en mairie mars 97
je suis chauffeur éboueur a la l’aglo d’orleans
je voudrais savoir si jeux toujours bénéficier de mes 15 ans services
pour pretente a la retraite a 55ans ???
et est ce que avec 15 ans de services on peux partir ???

Régine

08/11/2010 12h14

Bonjour,
Je suis née en février 1954 et j’ai trois enfants. J’ai commencé à travailler à 14 ans pour les saisons, afin de payer mes études. J’ai passé l’examen de secrétaire de mairie en 1979. A la suite de cela j’ai fait beaucoup de remplacements avant d’avoir un poste de titulaire à mi-temps (régime ircantec) en 1986. J’ai eu un poste à temps plein en 1992 (régime CNRACL). En 1987, malgré l’examen réussi, j’ai été reclassée commis, puis adjoint administratif 1 ère classe. J’ai ensuite présenté l’examen de rédacteur que j’ai réussi. Je n’aurai jamais le bénéfice de mes trois enfants, ni jamais 41 années de cotisation. Si je pars à 62 ans ma retraite s’élève à guère plus de 1000 euros. J’ai un fils de 28 ans qui trouve que des CDD avec un BTS. Je suis fatiguée de me battre contre des moulins à vent.

GOSE

22/11/2010 02h29

ENERVANT !!! alignement des cotisations de la FPT sur le secteur privé pourquoi pas si nos salaires s’alignaient eux aussi !
A voir, la médiocrité des grilles d’avancement des cadres d’emplois de la catégorie C, c’est démotivant.

LENERVEE

27/11/2010 06h24

Je suis femme et lésée sur la ligne de départ… je ne peux que subir la nouvelle réforme des retraites mais il y a dix ans déjà que je sais que je ne pourrais être retraitée qu’à 62 ans (quel gaspillage de temps et d’argent, quel cinéma que cette dernière réforme…). Je voudrais que l’on soit tous solidaires pour demander la répartition des richesses des sur-rémunérés (footballeurs, people du show-business et de l’audio-visuel, gros capitalistes, fonctionnaires des DOM,…) vers les petits salaires, les payés au SMIC, les jeunes… J’ai bien entendu le message de Cantona qui nous invite à faire capoter le système bancaire le 7 décembre prochain et je vais aller retirer les quelques petits sous difficilement épargnés de ma banque… et vous ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement