Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : des élus veulent poursuivre le débat public

Publié le 02/07/2009 • Par La Rédaction • dans : Régions

Les élus de Loire-Atlantique opposés au projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, ne désarment pas. Issus pour la plupart de la gauche, ils viennent de créer un collectif comprenant notamment le maire de la commune, des conseillers de la ville de Nantes, du département et de la région.

Ce groupe fédère déjà plus de 150 élus dont un sénateur et un député bien décidés à se faire entendre. Leur objectif : poursuivre le débat sur la nécessité ou pas d’un tel équipement en rappelant que la signature de la déclaration d’utilité publique, intervenue en février 2008, ne signifie pas son irréversibilité.
Et de rappeler les abandons de l’extension du port de Nantes-Saint-Nazaire à Donges-Est, opération pourtant inscrite à la directive territoriale d’aménagement (DTA) de l’estuaire de la Loire approuvée en juillet 2006, et d’une centrale nucléaire dans la zone du Carnet, au sud de Nantes.

Travaux pas commencé
Pour le collectif, le bien-fondé de Notre-Dame-des-Landes, décidé à la fin des années 1960, mérite d’autant plus d’être encore discuté que les travaux n’ont pas commencé, le concessionnaire n’est pas choisi, le financement n’est pas bouclé, la saturation annoncée de l’aéroport Nantes Atlantique à Bouguenais, au sud de l’agglomération, est loin d’être avérée, etc.
Sans compter les coûts financier et écologique pour les collectivités : ainsi, 1.400 ha de bocage sont appelés à disparaître pour une hypothèse de trafic attendu à neuf millions de passagers vers 2050 (2,7 millions en 2008), soit une superficie aussi étendue que l’aéroport de Paris-Orly qui a accueilli l’an passé 26,2 millions de passagers.

Jean-Marc Ayrault, président de la communauté urbaine de Nantes métropole, a pour sa part redit le 18 juin son attachement à la réalisation de Notre-Dame-des-Landes : «Manquer ce rendez-vous et renoncer à ce projet serait une faute, et je n’en prendrai pas la responsabilité», a-t-il affirmé.

Thèmes abordés

Régions

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : des élus veulent poursuivre le débat public

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement