Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Entretien]

Action sociale locale : le gouvernement tire à hue et à dia

Publié le 23/09/2015 • Par Catherine Maisonneuve • dans : A la une, Actu expert santé social, France

Benoit-Calmels-UNE
Twitter @bcalmels
Mauvaise nouvelle pour l’Unccas, la simplification des normes promise aux communes rurales passe aussi par la suppression de l’analyse obligatoire des besoins sociaux. Entretien avec Benoît Calmels, délégué général de l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La mesure 18 du comité interministériel aux ruralités du 14 septembre a supprimé l’obligation de réalisation annuelle d’une analyse des besoins sociaux par les centres communaux d’action sociale. Comment réagissez-vous ?

C’est une surprise totale ! A aucun moment l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (Unccas) n’a été consultée, ni même informée. La suppression s’est faite d’un coup de plume, au milieu d’un catalogue de suppressions de normes à géométrie totalement variable. Nous le disons haut et fort : face à l’augmentation des besoins et à la diminution des moyens, l’heure est pourtant à la rationalisation de l’action sociale de proximité. Supprimer l’analyse des besoins sociaux est une aberration, à double titre : cette analyse permet d’identifier les zones ou les publics en difficulté, personnes âgées, handicapées, exclues… et d’optimiser les partenariats locaux ; elle est aussi un important levier d’accès aux droits, alors que le gouvernement ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Action sociale locale : le gouvernement tire à hue et à dia

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement