Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement social

« Si les tensions financières se poursuivent, il faudra arbitrer entre construire et réhabiliter »

Publié le 22/09/2015 • Par Delphine Gerbeau • dans : Actu expert santé social, France

construction de logement
Flickr CC by sa Alexandre Prévot
Philippe Bry, président du directoire du groupe Logement français, qui gère 83000 logements sociaux en Ile-de-France, en Rhône-Alpes et en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, revient sur quelques thèmes qui vont animer les débats du congrès annuel de l'Union sociale pour l'habitat à Montpellier, qui s'ouvre ce mardi 22 septembre, jusqu'au jeudi 24 septembre. Les tensions sur le financement du logement social, le chantier du désamiantage sont notamment dans tous les esprits.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une réforme  des aides à la pierre est actuellement en cours au ministère du Logement. Êtes-vous inquiet pour le modèle de financement du logement social ?

Les aides à la pierre sont dans une baisse continue depuis plusieurs années, les  subventions des collectivités locales ont aussi tendance à réduire. Notre équation financière – donc notre capacité à produire – se tend. Nous savons que si cette tendance se poursuit, dans une perspective de trois à cinq ans, nous ne pourrons maintenir notre rythme d’investissement, et il nous faudra arbitrer entre produire de nouveaux logements, ou réhabiliter le parc existant, et c’est ce deuxième choix que nous ferons. Par ailleurs, la question de la suppression des aides à la pierre pose celle de la légitimité de l’Etat à intervenir, face à des collectivités qui ont de plus en plus de poids, et Action Logement qui est devenu le principal financeur. Enfin, plus on réduit le financement public, plus l’accès aux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Si les tensions financières se poursuivent, il faudra arbitrer entre construire et réhabiliter »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement