Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Cohésion urbaine

La politique de la ville butte encore sur l’intercommunalité

Publié le 22/05/2017 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

réforme territoriale-intercommunalité-UNE
Jeantrekkeur - Fotolia
La montée en puissance de l’intercommunalité, rendue obligatoire par la loi Lamy de 2014, se heurte aux spécificités de terrain. Pour les techniciens de la politique de la ville qui s’étaient donné rendez-vous à Marseille les 18 et 19 mai à l’appel de l’Inter-réseau du développement social urbain, l’échelon intercommunal constitue sans aucun doute le bon niveau mais fait courir le risque d’une dissociation entre l’humain (action sociale) et le bâti (rénovation urbaine). Les acteurs doivent rester concentrés sur la logique de contrats de ville qui ne doit pas venir heurter la démarche du projet de territoire qui se dessine.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Conscient que le développement durable des quartiers prioritaires relève, en grande partie, de son intégration dans la dynamique intercommunale, le législateur a acté cette montée en responsabilité dans le cadre de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de février 2014, dite loi Lamy.

Pour Khalid Ida-Ali, président de l’Inter-réseau du développement social urbain (IRDSU), « le fait que cette compétence ait été rendue obligatoire impose aux intercommunalités de s’approprier la démarche ».

Claire Lemeunier, vice-présidente de l’IRDSU, est convaincue que « l’intercommunalité est la bonne échelle territoriale, nous défendons ce principe depuis des années ».

Une nouvelle manière d’approcher le territoire

Reste que ce saut qualitatif n’a pas eu pour l’heure les effets ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La politique de la ville butte encore sur l’intercommunalité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement