Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Les déserts médicaux gagnent les villes

Publié le 14/09/2015 • Par Catherine Maisonneuve • dans : A la une, Actu expert santé social, France

grand_age_metier_sante_une
Phovoir
La désertification médicale ne touche pas que les zones rurales. Certaines banlieues ne sont pas épargnées et l’accès aux soins de premier recours devient un enjeu de la politique de la ville. Même Paris commence à manquer de généralistes de secteur 1.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le sénat entame le 14 septembre l’examen en première lecture du projet de loi de modernisation de notre système de santé. Le texte adopté par les députés le 14 avril a été totalement détricoté par la Commission des affaires sociales, mais en matière de démographie médicale, députés et sénateurs sont d’accord pour ne pas imposer de contraintes aux médecins (voir l’encadré). La loi de l’offre et de la demande va continuer de s’appliquer. Les collectivités en voie de désertification doivent donc jouer la carte de l’incitation. Et pas seulement dans les campagnes.

Les banlieues sont très touchées. Ironie de l’histoire, les dispensaires des ex-ceintures rouges ont fermé leurs portes les uns après les autres, mais, aujourd’hui, les centres de santé redeviennent l’avenir. Il y a un an, le 3 octobre 2014, lors du 54e congrès national des centres de santé, Myriam El Khomri, alors secrétaire d’État chargée de la politique de la ville, parlait même « d’avant-garde de la médecine de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les déserts médicaux gagnent les villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Pad

15/09/2015 10h18

Effectivement, j’en fais actuellement la triste expérience. J’ai besoin d’un dentiste expert pour soigner des caries et je suis renvoyé de praticien en praticien avec pour dernière information que seules quatre adresses à Paris peuvent satisfaire alors que j’habite les Yvelines. Ce qui présage que même l’Ile-de-France n’est pas épargnée. Je plains ceux qui réside en territoire rural… Mieux vaut être en bonne santé.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement