Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de l'enfance

Des doléances en faveur d’un vrai débat sur l’enfance

Publié le 26/05/2010 • Par Laetitia Darmon • dans : France

Près de 80 organisations – collectifs, associations, syndicats – ont rendu public, le 26 mai, un « Cahier de doléances en faveur de la cause des enfants », au cours d'un « forum des états générEux pour l'enfance ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

À l’origine de l’initiative, le collectif « Pasde0deconduite » : Les états généraux de l’enfance ont été lancés par le gouvernement dans des termes tels qu’il était évident qu’ils n’avaient pas pour ambition de transformer en profondeur les politiques en direction des enfants telles qu’elles existent depuis quelques années, analyse Sylviane Giampino, psychologue et membre du collectif. Lequel a décidé, en mars dernier, d’inviter d’autres organisations à réfléchir à la manière dont nous pourrions rendre compte des difficultés réelles rencontrées par les enfants et les familles.

La forme retenue, celle des doléances, a mobilisé bien au-delà des espérances : sur 218 pages, 112 textes – portant sur tous les aspects de la vie des enfants – rédigés par des acteurs de première ligne auprès des enfants et de leurs familles, ont été réunis en tout juste trois semaines. À l’image de l’inquiétude de ces professionnels qui dénoncent des politiques régressives, « où l’enfant n’est perçu que comme un objet de problème ».

Il est temps de réfléchir à la place que nous souhaitons leur faire parmi nous, analyse le sociologue Michèle Chauvière, membre du comité d’organisation des « états générEux ».
Un débat dont ce cahier entend poser les premières pierres et dont le comité souhaite qu’il trouve un large écho tant auprès des professionnels que des enfants, des familles et des politiques.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des doléances en faveur d’un vrai débat sur l’enfance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement