logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/39180/less-peine-a-faire-une-place-aux-jeunes/

ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE
L’ESS peine à faire une place aux jeunes
Eric Larpin | A la Une santé social | Actu expert santé social | Publié le 16/05/2017

L’engagement des jeunes ne faiblit pas dans les associations, mais ils accèdent plus difficilement aux instances dirigeantes. Or, faute de trouver leur place, ils passent d’une association à l’autre. C’est pour évoquer les pistes de changement possibles et les expérimentations en cours que le CJDES et la Macif ont organisé une rencontre sur « La gouvernance dans l'ESS à l'épreuve des mutations de l'engagement et des nouvelles formes d'économie ».

Les jeunes ne cessent d’affluer dans les associations et les ONG, marquant par là leur engagement et leur recherche de sens, comme le notait déjà en 2015 un rapport de France Stratégie. Mais ils ne sont pas accueillis à bras ouverts dans les structures de l’économie sociale et solidaire, qui ont du mal à faire une place à la diversité et à la mixité.

Pour reprendre l’opposition éclairée par le philosophe Michel Adam (cité dans le rapport du Club Gouvernance CJDES-Macif), on se retrouve donc avec d’un côté les jeunes « bénévoles de production » et de l’autre les vieux « bénévoles de gouvernance » !

Les jeunes s’engagent différemment aujourd’hui

Pour Alain Montarant, président du groupe Macif, il y a urgence à leur faire une place pour en faire les dirigeants de demain. Si leur engagement ne ...

REFERENCES