Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Économie sociale et solidaire

L’ESS peine à faire une place aux jeunes

Publié le 16/05/2017 • Par Eric Larpin • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Groupe de jeunes-UNE
UBER IMAGES - Fotolia
L’engagement des jeunes ne faiblit pas dans les associations, mais ils accèdent plus difficilement aux instances dirigeantes. Or, faute de trouver leur place, ils passent d’une association à l’autre. C’est pour évoquer les pistes de changement possibles et les expérimentations en cours que le CJDES et la Macif ont organisé une rencontre sur « La gouvernance dans l'ESS à l'épreuve des mutations de l'engagement et des nouvelles formes d'économie ».

Les jeunes ne cessent d’affluer dans les associations et les ONG, marquant par là leur engagement et leur recherche de sens, comme le notait déjà en 2015 un rapport de France Stratégie. Mais ils ne sont pas accueillis à bras ouverts dans les structures de l’économie sociale et solidaire, qui ont du mal à faire une place à la diversité et à la mixité.

Pour reprendre l’opposition éclairée par le philosophe Michel Adam (cité dans le rapport du Club Gouvernance CJDES-Macif), on se retrouve donc avec d’un côté les jeunes « bénévoles de production » et de l’autre les vieux « bénévoles de gouvernance » !

Les jeunes s’engagent différemment aujourd’hui

Pour Alain Montarant, président du groupe Macif, il y a urgence à leur faire une place pour en faire les dirigeants de demain. Si leur engagement ne ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’ESS peine à faire une place aux jeunes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement