Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé publique

Fermeture de services d’urgences : “la réponse doit être régionalisée”

Publié le 02/09/2015 • Par Isabelle Raynaud • dans : Actu expert santé social, France

NE-PAS-REUTILISER
V. Vincenzo
Si le gouvernement a démenti les information du Figaro annonçant un risque de fermeture de 67 services d’urgences, la question de la suppression de services hospitaliers se pose régulièrement pour les élus. Pour Laurent El Ghozi, chirurgien et président de l’association “Élus, santé publique et territoire”, les élus doivent être mieux formés aux questions d’aménagement du territoire en matière de santé mais doivent aussi plus s’impliquer, avec une place bien définie.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En se basant sur un rapport paru cet été, le Figaro a annoncé lundi 31 août que 67 services d’urgences risquaient de fermer. Le gouvernement a démenti mais avez-vous peur pour ces services ?

Il n’y a rien d’alarmiste dans le rapport Grall. Le Figaro fait de la politique et sort des chiffres qui ne sont pas dans le rapport du directeur de l’Agence régional de santé du Nord-Pas-de-Calais. Il y a une organisation différente des services à proposer, c’est la réflexion de Jean-Yves Grall. Et il reprend l’exigence de distance : être à 30 minutes maximum d’un accès aux soins urgents, ce qui est loin d’être le cas partout aujourd’hui. Il y a des endroits où le seuil recommandé de 10.000 passages par an dans les services d’urgences ne doit pas être prise en compte, dans les vallées par exemple. La réponse doit être régionalisée. Et les médecins libéraux et les maisons de santé qu’on ouvre un peu partout en ce moment, avec des financements publics, doivent être plus impliqués.

Et les élus ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fermeture de services d’urgences : “la réponse doit être régionalisée”

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement