logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/38976/le-depart-d%e2%80%99un-dga-du-conseil-general-cree-la-polemique/

INSTITUTION
Le départ d’un DGA du conseil général créé la polémique
Jean-Jacques Talpin | Régions | Publié le 21/05/2010 | Mis à jour le 23/05/2010

Martial Dardelin, directeur général adjoint en charge de la solidarité et de la culture, a quitté le conseil général du Loiret le 1er mai avec une indemnité de départ de 122.557 euros, montant jugé excessif par l’opposition socialiste. Cette dernière a donc refusé d’approuver cette indemnité en commission permanente, car son départ serait consécutif à un conflit interne et à des relations difficiles avec le DGS.

Le rapport de la commission permanente indique notamment que « dans le cadre de ses fonctions, un litige est survenu, de nature telle qu’il n’était plus envisageable de maintenir la relation contractuelle. C’est pourquoi après le respect des règles en vigueur et à l’initiative du département, il est mis fin aux fonctions de M. Dardelin ». Ce DGA avait intégré le conseil général en 1999 avec un contrat qui arrivait à échéance au 31 décembre prochain.

Face au « black-out » interne sur ce départ contraint, la gauche souhaite notamment des explications. « Je souhaite être informé des raisons de ce départ », explique Michel Ricoud, élu communiste. Et cela d’autant plus que d’autres conflits internes couveraient au sein du département. À tel point que le directeur de cabinet du président a lui aussi quitté précipitamment son poste pour Metz.

Eric Doligé, président du conseil général (UMP) explique toutefois qu’il s’agit d’un départ « négocié sans difficulté » avec des indemnités « légales », non remises en cause par le contrôle de légalité de la préfecture. Il dénonce donc cette polémique « lancée par l’opposition pour le plaisir ».