Déchets

Déchets du littoral : une facture salée pour les collectivités !

Par • Club : Club Techni.Cités

Gironde.fr

Chaque année, environ 4200 tonnes de déchets s'échouent sur le littoral français, ce qui représente un coût important pour les collectivités chargées de s'en débarrasser. Pour répondre à ce problème, nous vous proposons un tour d'horizon des solutions existantes, qui misent à la fois sur les volets préventif et curatif.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après chaque forte pluie, le même scénario se répète : des tonnes de canettes, de sacs plastiques et de mégots échouent sur le littoral marseillais, jonchant le sable ou flottant entre deux eaux. La plaie est nationale. Environ 4 200 tonnes par an de détritus divers arrivent sur les plages du pays, selon l’association Vacances propres, qui a engagé cet été sa 45e campagne contre les déchets sauvages.

 

Baignade compromise

Lutter contre cette pollution devient une priorité, tant au niveau international que national. Les chefs d’Etat et de gouvernement réunis en Bavière à l’occasion du dernier sommet du G7, les 7 et 8 juin, ont défini un ensemble de mesures. En France, le Programme national de prévention des déchets 2014-2020 comprend un volet sur les déchets marins. Les schémas d’aménagement et de gestion des eaux s’intéressent, à l’échelle de la plupart des six grands bassins versants, aux déchets flottants dans les cours d’eau. Et les Plans d’action pour le milieu marin, élaborés pour chacune des quatre façades maritimes, engagent des programmes de surveillance et de mesures (directive-cadre européenne « stratégie pour le milieu marin » du 17 juin 2008).
Les déchets marins engendrent de lourds impacts. D’abord, ils sont susceptibles d’altérer la qualité des eaux de baignade, en libérant des produits toxiques et des microbes. Sur un seul microdéchet, peuvent prospérer un millier d’espèces différentes, selon une étude américaine publiée dans la revue « Environmental Science and Technology » en 2013. En outre, les déchets gênent la navigation et la pêche en se prenant dans les hélices des bateaux et en encombrant les filets. Ils perturbent de surcroît la vie marine. Nombre d’animaux s’enchevêtrent dans les déchets flottants ou les confondent avec des proies et les avalent, au risque de s’étouffer.

 

Un coût important

Enfin, ces épaves déposées par la mer font fuir les touristes et soumettent à une facture salée ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

2  |  réagir

08/09/2015 08h20 - Charly

@florence : C’est normal d’interdire les plages aux chiens, je ne voudrais vous voir avec une crotte entre les doigts de pied ou votre petit de 4 ans jouer avec sa pelle, sa crotte et son seau !
@ tous : la civilité n’existe pas pour les promeneurs sur les plages.
Je participe aux nettoyages tous les ans avec Surfrider et je ne dis pas merci à tous ceux qui jettent dans la nature, quel qu’il soient.
un mégot jeté par la portière de sa voiture peut se retrouver sur une plage par le jeu des pluies, de l’écoulement des eaux ….. aucun geste n’est innocent, l’apprentissage pour le plus grand nombre est encore à faire.

Signaler un abus
03/09/2015 08h22 - FLORENCE

et après ça les maires interdisent l’accès aux plages à nos amis les chiens !! Quelle honte de voir ce que l’homme est capable de faire !!

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Fibre – TER – Géothermie – Première ministre

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité des deux dernières semaines sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • La maintenance du patrimoine bâti à l’heure du BIM

    Le Building Information Modeling a été introduit par l'industrie de l'automobile et s'est progressivement développé dans le bâtiment avec l'appui des économistes de la construction. En effet, ces professionnels qui prescrivent, planifient, quantifient ...

  • Sécheresse : des ruptures en eau potable probables d’ici la fin de l’été

    Le comité d’anticipation et de suivi hydrologique (CASH) s’est réuni le 18 mai au ministère en charge de l’écologie. 2022 sera une année très sèche. Comme en 2019, des ruptures d’alimentation en eau potable ou des dégradations de la qualité de l’eau ...

  • Cartofriches : un répertoire des friches qui monte en puissance

    Cartofriches, l'outil de recensement des friches mis en place par le Cerema à l'automne 2021, est aujourd'hui mis à jour enrichi de nouvelles données. 7 200 friches y sont recensées sur tout le territoire, et le Cerema travaille à de nouveaux partenariats avec des ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP