Photovoltaïque – Routes électriques – D3E – TGV Lyon-Turin – PLU – Autoroutes – Pass Navigo – Stationnement – Décharge

| Mis à jour le 01/09/2015
Par • Club : Club Techni.Cités

Photovoltaïque – Après l’annonce, la semaine dernière, par le Président de la République, du doublement de deux appels d’offres photovoltaïque lancés par la CRE pour les installations de moyenne et grande puissance (de 120MW à 240 MW, et de 400 à 800 MW), un arrêté du 28 août est venu acter cette évolution ainsi que les nouveaux objectifs fixés à la filière, et qui passent de 5 400 à 8 000 MW. Il faut dire que les précédents objectifs, qui dataient de la Programmation pluriannuelle des investissements (PPI) de production d’électricité élaborée en 2009, avaient déjà été atteints. Ce chiffre de 8 000 MW est cependant encore loin des attentes du Syndicat des énergies renouvelables, qui milite pour un objectif de 20 000MW d’ici à 2020. De nouveaux objectifs devraient être fixés ultérieurement, dans le cadre de la loi de transition énergétique.

Routes électriques – Le Royaume-Uni pourrait être le premier pays à se lancer dans les routes électriques, et ce dès 2016, nous apprend le mensuel We Demain ! Au lieu d’imposer aux véhicules électriques de se recharger par l’intermédiaire de bornes, il s’agirait d’assurer cette recharge par induction électromagnétique, lors du passage du véhicules sur ces routes. Seuls certains tronçons seraient équipés, le projet étant encore en phase expérimentale. Ce même magazine évoque également la possibilité prochaine d’expérimenter, cette fois-ci en France, les véhicules autonomes (sans chauffeur) développer par Google, Apple mais aussi les constructeurs automobiles français. [We Demain]

D3E – Un rapport publié ce 30 août vient souligner l’échec de la politique européenne de recyclage des déchets électriques et électroniques. Le taux de recyclage se limite à 35 % alors que l’objectif de collecte et de recyclage des D3E, qui avait été déterminé par une directive européenne datant de 2012, vise à atteindre 85 % à partir de 2019 [Le Monde]

TGV Lyon-Turin – Les gouvernements italiens et français ont confirmé ce jeudi 27 août que le projet de liaison TGV entre Lyon et Turin suivait son cours. Initié en 2001, il est soutenu par l’Union européenne qui prévoit de consacrer 813 M€ supplémentaires d’ici à 2019 à cette opération, prenant ainsi en charge les travaux à hauteur de 40 %, soit son taux maximal permis. Les ministres des transports des deux pays sont donc allés rencontrer, ce jeudi 27 août, les représentants des territoires traversés et ont rappelé l’importance de cette infrastructure, notamment pour développer le fret ferroviaire et réduire les impacts négatifs des transports dans la traversée des Alpes.

PLU – Le Code de l’urbanisme est en cours de réécriture. Dans ce cadre, le ministère du Logement organise actuellement, du 21 août au 15 septembre, une concertation publique sur la partie consacré au Plan local d’urbanisme (PLU), qui est la seule à être totalement refondue. [Le Moniteur]

Réduction de la vitesse – Ségolène Royal a annoncé que les maires des villes traversées par des autoroutes pourront désormais demander aux préfets de réduire la vitesse à 90 km/h (au lieu de 110 km/h) sur ces portions afin de lutter contre la pollution. Une vingtaine de villes seraient concernées.

Pass Navigo – Dès le 1er septembre, le tarif unique du passe Navigo va être mis en place. C’est une révolution qui va toucher 3,8 millions de Franciliens et dont il faudra suivre l’impact sur leur mobilité.

Tarif de stationnement – Selon une enquête de l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV), les tarifs des parkings ont augmenté avec la mise en place, au 1er juillet, de la tarification au quart d’heure. « Si la tarification au quart d’heure est globalement bien appliquée, les professionnels ont cherché une compensation en augmentant les tranches de tarif à l’heure ou pour vingt-quatre heures », selon les relevés effectués par l’association dans 302 parkings en France.

Décharge – En visite à la décharge de Nonant-le-Pin (Orne) le 26 août, Ségolène Royal a tenu à faire un point sur le devenir de ce site. Une équipe d’inspecteurs du ministère de l’Écologie et d’experts du BRGM a été nommée et a commencé son travail d’enquête de terrain, afin d’expertiser l’état du site et les risques éventuels de pollution en cas de reprise de son activité.

 

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP