logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/38808/vieillir-cest-grandir-en-connaissance-de-soi-et-du-monde/

[TRIBUNE] VIEILLISSEMENT
Vieillir c’est grandir en connaissance de soi et du monde
Auteur Associé | A la Une santé social | Publié le 05/05/2017

L’article 13 du Traité d’Amsterdam demande à tous les pays européens de lutter contre tout type de discrimination (sexisme, homophobie, racisme…). Les discriminations par l’âge figurent aussi dans ce traité.

[1]Par P. Champvert, président AD-PA,

[2]et R. Gizolme, directeur AD-PA

Pourtant, aujourd’hui, si un individu tient des propos sexistes, racistes ou homophobes, il est passible d’une condamnation. En revanche, il peut dire qu’un vieux est un « légume » sans rien risquer !

Parfois, depuis 2003, les médias parlent de ces vieux-vieux, très abîmés par la vie. Et l’on s’effraie à l’idée qu’ils pourraient être de plus en plus nombreux et donc de plus en plus coûteux. La société laisse seuls face à eux-mêmes ses citoyens par rapport à une question aussi majeure que le vieillissement et accroît même leurs difficultés avec l’impératif d’être toujours jeune ! Les vieux sont sommés de rester jeunes, repoussant dans la vieillesse les seuls vieux-vieux, fragilisés par les maladies et les handicaps, et ainsi reclus à leur domicile où on ne les voit pas, ou dans des maisons de retraite qu’on ne peut pas occulter mais qu’on stigmatise comme porteuses de tous les vices.

Au lieu de développer l’harmonie, l’Occident a développé l’âgisme qui conduit à dévaloriser les vieux et ce qui est vieux en chacun de nous. Comme toute ségrégation, l’âgisme a pour origine la peur, celle de vieillir et de mourir. Lutter contre l’âgisme, accepter les vieux, c’est accepter le processus de vieillissement. Car vieillir c’est diminuer sur le plan physique mais c’est grandir sur le plan psychique, en connaissance de soi, du monde et des autres comme le disent toutes les pensées humaines, spirituelles ou philosophiques. C’est sans doute cela le vrai message d’optimisme et la vraie clé du tant recherché « bien vieillir ».