logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/38797/dijon-met-en-place-le-repas-a-un-euro/

RESTAURATION COLLECTIVE
Dijon met en place le repas à un euro
Alexandra Caccivio | Régions | Publié le 19/05/2010

À partir de septembre 2010, la ville de Dijon mettra en œuvre une tarification personnalisée et adaptée aux revenus, pour les repas pris dans les restaurants scolaires (soumis, jusqu’ici, au tarif unique de 3,68 euros en élémentaire).

Le tarif plancher par repas s’établira, pour les Dijonnais, à un euro, avec un plafond fixé à 4,69 euros, pour permettre aux plus modestes d’accéder à ce service. Pour les enfants scolarisés à Dijon, mais dont les parents résident en dehors de la commune, les tarifs varieront dans une fourchette située entre 3,74 et 6,10 euros. Ce nouveau mode de tarification sera adapté aux revenus déclarés à l’administration fiscale. Mais il sera pondéré par un taux d’effort qui variera en fonction, notamment, de la composition de la famille et du lieu de résidence.

Cette réorganisation, qui rend la restauration scolaire plus complexe à gérer, sera accompagnée de mesures supplémentaires pour les familles qui subiraient une hausse importante. Elles pourront bénéficier d’un étalement progressif, sur trois ans, de l’augmentation : + 30% la première année, + 30% la deuxième pour, enfin, une application pleine de la tarification personnalisée à la rentrée 2012-2013.

Garde le midi

Ce mode de tarification, déjà en vigueur dans les crèches, les haltes-garderies, les accueils périscolaires et les centres de loisirs sans hébergement, sera étendu à d’autres services que la restauration scolaires. François Rebsamen, le maire de Dijon, a en effet annoncé son application, dès la rentrée 2010, aux activités sportives proposées par le centre municipal d’initiation sportive et aux activités de loisirs proposées lors des vacances scolaires dans le cadre du dispositif « Vacances pour ceux qui restent ».

Par ailleurs, la ville de Dijon mettra en place, à titre expérimental dans cinq de ses écoles maternelles et élémentaires, un service de garde le midi, qui devrait permettre aux familles, dont les parents travaillent, de déjeuner ensemble plus facilement. Pour dix euros par mois (ou pour un euro par jour en cas d’utilisation ponctuelle), les enfants pourront rester à l’école jusqu’à 12h30 (au lieu de 11h50 actuellement) ou y revenir plus tôt, à 13h30 (au lieu de 13h50).