Energie

Eolien : exaspération face à la « surcharge » de contraintes du Grenelle 2

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Les acteurs de l'éolien rassemblés au sein de l'association Amorce se sont indignés, le 18 mai, des freins au développement de cette énergie renouvelable introduits par le projet de loi Grenelle 2.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les élus nationaux assassinent l’éolien, s’alarme Serge Nocodie, vice-président de l’association de collectivités Amorce. Minimum de cinq machines pour créer un parc, instauration de schémas régionaux dont on redoute une approche restrictive : ces deux mesures, inscrites dans la loi Grenelle 2 adoptée le 11 mai par l’Assemblée nationale, s’ajoutent à l’assujettissement des éoliennes au régime des installations classées pour la protection de l’environnement, voté par le Sénat à l’automne 2009. Sans compter la réforme de la taxe professionnelle, qui va diviser par quatre les recettes fiscales fournies par les parcs aux territoires d’accueil.

Le plancher de cinq mâts va pénaliser les projets de taille moyenne, portés par des acteurs locaux, déplore Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce. La filière est suspectée d’être mal appréciée par les territoires. Or, on empêche le sujet d’être abordé selon une démarche locale !

Les schémas régionaux climat air énergie, que doivent co-élaborer les régions et les préfets, risquent d’être un outil de recentralisation, s’inquiète l’association de collectivités, qui anime un groupe de travail Le club des collectivités en faveur de l’éolien. Si le document n’est pas conjointement défini à la fin juin 2012, ce sont en effet les préfets qui l’arrêteront, trois mois plus tard.
Il n’est en outre pas garanti que les schémas soient pleinement cohérents avec les zones de développement de l’éolien préexistantes (ZDE, élaborées sous la responsabilité des communes). En région Centre, les premières esquisses placent en zone rouge la ZDE de Clion sur Indre, note Jacques Pallas, maire de Saint-Georges-sur-Indre (Indre). Emmanuel Goy, délégué général adjoint d’Amorce, craint une vision minimaliste des schémas. Sur les premières cartes sorties en Paca, il faut une loupe pour repérer les zones jugées favorables à l’énergie éolienne.

Amorce va diffuser aux membres de la Commission mixte paritaire, qui finalisera le texte de loi devant être définitivement adopté le 29 juin, la dernière édition de son guide « L’élu et l’éolien ». Espérant ainsi convaincre députés et sénateurs que le développement éolien, on sait faire, nul besoin de surcharge de contraintes, selon Jacques Pallas, dont la commune héberge un parc de 19 machines.

cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

20/05/2010 02h38 - Picheral/Archipel

Je ne comprend pas que l’on refuse tout encadrement à l’éolien. On peut être favorable à l’éolien, et je le suis, et souhaiter que les implantations soient régies par un schéma de développement à une échelle au moins départementale pour éviter un mitage et pour éviter que le paysage soit ponctué d’éoliennes n’importe où, n’importe comment. Souhaiter que leur implantation soit décidée au seul niveau des instances communales méconnait l’impact des éoliennes sur un territoire très large et méconnait aussi les risques de décisions d’opportunité extrêmement égoïstes.
Que des pourfendeurs du libéralisme sauvage par ailleurs soit également des pourfendeurs de schéma de développement et donc des défendeurs du « libéralisme éolien » me paraît pour le moins contradictoire.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Objectif des 100 000 bornes électriques : ça cafouille

    Le plan de relance automobile, annoncé fin mai, prévoit de tripler le nombre de points de recharge pour véhicules électriques accessibles au public d’ici à dix-huit mois. ...

  • Un rouleau compresseur à Rouen

    La métropole de Rouen Normandie a récemment entamé le défrichement de la forêt du Madrillet au profit de projets immobiliers. Plusieurs associations écologistes s’élèvent contre ce programme baptisé We Hub. ...

  • Le boom des ruches en ville, une menace pour la biodiversité

    Devenues des sanctuaires pour des abeilles domestiques malmenées par l’agriculture intensive, les villes accueillent un nombre croissant de ruches. Parfois jusqu’à l’excès.Des communes commencent à entendre le message des écologues et à encadrer ...

  • 2020-2026 : rénovez le service public déchets

    Annoncée pour juin dernier, la journée d’étude déchets et économie circulaire est reportée en raison de la crise qui a secoué l’activité territoriale de ces derniers mois. Prenez date pour participer à ce rendez-vous annuel et rejoignez-nous le 14 octobre ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP