Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Education

La Cour des comptes appelle à la réforme du système scolaire

Publié le 12/05/2010 • Par Stéphanie Marseille • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

Mardi 11 mai, la Cour des comptes a adopté un rapport public thématique intitulé « L’éducation nationale face à l’objectif de la réussite de tous les élèves ». Remis dès avril dernier au Ministère de l’Education, ce document est le fruit de trois années de recueil d’informations auprès de six académies (Bordeaux, Montpellier, Clermont-Ferrand, Orléans-Tours, Aix-Marseille, Paris-Versailles) et trois pays étrangers (Espagne, Royaume-Uni, Suisse).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le rapport dresse un constat sans appel de l’échec du système scolaire à réduire les inégalités entre élèves. L’école a réussi le pari de la massification mais pas celui de la démocratisation, c’est-à-dire l’engagement à soutenir la réussite des élèves les plus en difficulté, assène Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, lors de la présentation publique du rapport mercredi 12 mai.

Au regard des moyens investis (3,9 % du PIB), comment le système éducatif français parvient-il à des résultats aussi médiocres ? A savoir : l’un des taux de retard scolaire les plus importants pour les élèves de 15 ans, un élève sur cinq ne maîtrisant pas la lecture au sortir de sa scolarité, un sur six qui quitte le système scolaire sans qualification aucune, ainsi qu’un taux de redoublement ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Téléchargez le rapport de la Cour des comptes L’éducation nationale face à l’objectif de la réussite de tous les élèves

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Cour des comptes appelle à la réforme du système scolaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Machin

15/05/2010 02h03

La matin les matières « nobles » : français, maths, histoire-géo, langues… L’après midi, plus dans le « ludique » : musique, dessin, options, EPS…
Ca éviterait aux collégiens d’avoir 2 heures d’EPS le vendredi matin de 8 h 00 à 10 h 00, pour que le prof d’EPS puisse partir en week-end à partir de 10 h 00 le vendredi…

adrienne1

15/05/2010 01h39

L’Ecole de la République a réussi c’est vrai .
Il est vrai aussi que les inégalités de classes sociales ne font qu’ être renforcées au sein de l’école qui n’est plus le Havre de paix où les enfants peuvent mener leur vie à l’abri des vicissitudes de la société.
L’ école est parasitée par les problèmes de la société , l’insécurité ( sociale).
L’enfantn’arrive pas à l’école sans traîner avec lui toute la problématique sociale de sa famille mais aussi de son quartier.
l’école française a toujours été une école d’élite, (culture du diplôme) , elle est restée normative d’une société qui n’existe plus. Elle est aussi discriminante car au lieu de baliser la réussite elle balise l’échec. Pourquoi les notes vont elles de 20 à 0. ne pourraient elles pas faire le chemin inverse car quand l’enfant rentre à l’école , il est supposé ne rien « savoir ». Pourquoi ne pas baliser la notation en fonction des acquis quccessifs des enfants plutôt que de les pénaliser de ce qu’ils ne savent pas encore.
L’orientation scolaire , elle aussi ne tient pas compte des envies de l’enfant, la plupart des orientations sont faites par défaut , d’où un abandon rapide de l’élève. Les enfants font des stages oui mais la plupart du temps , le lieu de stage n’est pas forcémment choisi par l’élève et il y a également une inégalité d’accés à l’entreprise en fonction de la représentation que se font les entreprises de l’école, des élèves qui la fréquentent .
Les enseignants essaient d’ouvrir l’école sur le monde de l’entreprise mais l’entreprise ouvre t’elle ses portes à l’école???
Notre société est une société fermée, repliée sur elle-même, une société qui n’ose pas, qui ne relève plus aucun défi.
n’est ce pas aussi ce qui transparait chez les jeunes.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement