Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Décès accidentel de la vice-présidente de l’association des directeurs de l’Education des villes

Disparition

Décès accidentel de la vice-présidente de l’association des directeurs de l’Education des villes

Publié le 10/08/2015 • Par avec l'AFP Sabine Blanc • dans : Régions

Ornella Del Giudice Steiner et son mari sont décédés lors d'une randonnée dans le désert du Nouveau-Mexique par des températures proches des 40 degrés. Leur fils de neuf ans a survécu, probablement aidé par les rations d'eau données par ses parents, selon la police.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

David Steiner, 42 ans, et Ornella Del Giudice Steiner, 51 ans, de la petite commune de Bourgogne, près de Reims, se promenaient avec leur fils dans le parc national de White Sands, dans le sud-ouest des États-Unis, mardi après-midi, et ont été retrouvés morts, apparemment victimes de la chaleur, a indiqué un enquêteur du comté d’Otero, David Hunter.

« Ils ont sous-estimé les éléments », a déclaré l’enquêteur à l’AFP, les températures ayant atteint ce jour-là autour de 38°C dans le désert. Compte tenu du mystère qui entoure le drame, une autopsie a été pratiquée, dont les résultats ne sont pas encore disponibles.

Les parents ont pu contribuer à la survie de leur fils en lui donnant deux fois plus d’eau qu’ils n’en buvaient, selon Benny House, le shérif du comté où se trouve le parc, célèbre pour ses grandes étendues couvertes de dunes de sable blanc, sans ombre ni eau.

Qualités professionnelles et humaines

Depuis l’annonce de la nouvelle, les témoignages se multiplient, soulignant les qualités professionnelles et humaines d’Ornella Del Giudice Steiner. Elle travaillait depuis une vingtaine d’années à la mairie de Reims, où elle était directrice du service de la jeunesse.

Mario Rossi, adjoint au maire de Reims, a déclaré à L’Union de Reims :

Ornella était une femme remarquable. Une dame très énergique, pleine d’idées. C’est elle qui a chapeauté la nouvelle organisation des activités pour les enfants dans chaque quartier. Elle était vraiment appréciée de tous, toujours souriante… C’était une belle personne.

« C’était une personne très investie, vivante, active et pleine de vie », a encore confié à l’AFP Kim Duntze, adjointe au maire et déléguée à la famille, qui travaillait au quotidien avec elle. « De par ses responsabilités, ce n’était pas quelqu’un de négligeant, au contraire elle était extrêmement prévoyante », a-t-elle ajouté.

Nos confrères reimois reviennent sur son parcours, dédié à l’éducation et la jeunesse : après 5 ans au CCAS, elle est devenue chef de service éducation à la direction de l’éducation et de la jeunesse pendant quinze ans, avant de prendre le poste de directrice de la caisse des écoles pendant deux ans. « Elle a alors porté des projets très importants autour de la cantine municipale et des activités pour les enfants », a salué Vincent Verstraete, adjoint au maire délégué aux ressources humaines.

Depuis 2011, elle était à la tête de la direction de la jeunesse. » « Elle était respectée de ses collègues. Elle avait à cœur d’aller au bout des choses. Elle a fait beaucoup pour la jeunesse à Reims. Elle s’occupait aussi des 16-24 ans puisqu’elle avait à charge le service civique. C’était une femme qui avait beaucoup d’énergie et débordait d’idées et de projets. Elle avait mis en place un Observatoire de la jeunesse. Elle s’investissait aussi depuis quelques années, sur le plan national, au sein de l’association des directeurs de l’éducation des villes. », a-t-il encore indiqué. L’Andev a exprimé sur son site ses condoléances.

Comme les agents ont été très touchés par ce décès, la municipalité a mis en place un service d’écoute psychologique, « pour que tous ceux qui en éprouvent le besoin puissent extérioriser le choc de cette perte et la douleur liée à la disparition », a précisé Vincent Verstraete.

 

 

 

 

 

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Décès accidentel de la vice-présidente de l’association des directeurs de l’Education des villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement