Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Éducation

Les activités périscolaires en mal d’encadrement

Publié le 13/04/2017 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

élève-école-UNE
Rosemarie Gearhart
La pérennisation du décret assouplissant les taux d’encadrement des activités périscolaires désespère les syndicats. En grève à trois reprises depuis le début de l’année scolaire, ils ne veulent plus être considérés comme des « pseudo-garderies ». Mais le coût est tel pour les communes que le gouvernement ne veut pas se mettre à dos les maires à l'approche des élections. La formation des animateurs attendra.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Ce n’est pas dans leurs habitudes. « Une question d’éthique, de déontologie professionnelle. Notre place, elle est face aux gamins, pas à battre le pavé », assure Marie Baggio, secrétaire générale adjointe du SEP (Syndicat d’éducation populaire)-Unsa.

Pourtant, à trois reprises depuis la rentrée scolaire (5 et 19 septembre, 13 octobre), les animateurs, tous syndicats confondus, se sont retrouvés derrière les banderoles. Ils réclament le retour aux taux d’encadrement des temps d’activités périscolaires (TAP) de un pour dix enfants de moins de 6 ans et de un pour quatorze enfants pour les plus de 6 ans ; ils sont aujourd’hui de un pour quatorze pour les moins de 6 ans et de un pour dix-huit enfants pour les plus de 6 ans.

Passage en force

Arrivant à expiration le 2 août 2016, le décret ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les activités périscolaires en mal d’encadrement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement