Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Radicalisation

Un rapport du Sénat mise sur l’action sociale des collectivités pour prévenir la radicalisation

Publié le 12/04/2017 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

radicalisation_BOCKEL_CARVOUNAS-UNE
D.R.
Nombreuses sont les collectivités qui mènent des stratégies territoriales de prévention de la radicalisation. Ces exemples doivent inspirer leurs collègues sur l’ensemble du territoire, selon le rapport « Les collectivités territoriales et la prévention de la radicalisation » présenté à la presse ce 11 avril par Jean-Marie Bockel et Luc Carvounas. Bien placés pour repérer les dérives, forts de leurs expériences dans les comités locaux de sécurité et de prévention de la délinquance, les collectivités et leurs travailleurs sociaux peuvent prévenir « le communautarisme hostile à la République qui constitue le terreau » de la radicalisation violente. Communes, départements et régions peuvent et doivent s’engager dans davantage de prévention. À condition, note le rapport, que l’architecture du travail partenarial soit clairement définie, que les collectivités soient soutenues par l’État, notamment financièrement, et que les informations circulent.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

En première ligne dans leurs communes, les maires manquent « de clés de compréhension » pour comprendre et faire face à la radicalisation. C’est Luc Carvounas (S&R, Val-de-Marne) qui le dit, en présentant le rapport d’information au Sénat sur « Les collectivités territoriales et la prévention de la radicalisation », aux côtés de Jean-Marie Bockel (UDI-UC, Haut-Rhin), président de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales.

Ce besoin de mieux appréhender le phénomène est clairement ressorti du questionnaire que la délégation a adressé aux élus locaux : 60 % des répondants déclarent « ne pas disposer de tous les éléments nécessaires ».

Guide des bonnes pratiques

C’est pourquoi le rapport vient éclairer la notion « récente et ambigüe ». Il se veut non « une solution miracle ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment accompagner les ménages vers la rénovation énergétique de leur logement sur votre territoire ?

de SOLIHA

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un rapport du Sénat mise sur l’action sociale des collectivités pour prévenir la radicalisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement