Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

Le rapport Boutih propose de « redonner corps au pacte républicain »

Publié le 16/07/2015 • Par Pascal Weil • dans : Documents utiles, Veille documentaire prévention-sécurité

Un rapport du député Malek Boutih (PS) dresse le portrait de la génération de djihadistes français. Face au défi qu’elle pose, il propose un plan à long terme de reconquête républicaine en complément de celui de prévention de la radicalisation mis en place par le gouvernent depuis 2014.  

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un rapport intitulé « Génération radicale » portant sur la prévention de la radicalisation et du djihadisme, remis au Premier ministre, Manuel Valls, le 2 juillet dernier, le député de l’Essonne, Malek Boutih (PS), dresse le portrait de la jeunesse djihadiste française.

Il constate que le dispositif de prévention de la radicalisation à l’œuvre depuis 2014 est efficace pour détecter et prendre en charge les individus qui basculent, mais n’est pas conçu pour empêcher les jeunes de basculer. En revanche, il considère que face au défi posé par la radicalisation et le djihadisme, il est nécessaire d’adopter un plan de reconquête républicaine.

Diversification des profils

Sur la base d’entretiens avec des acteurs publics et associatifs, experts, journalistes et universitaires, Malek Boutih détaille le profil des jeunes djihadistes. Certes, il s’agit d’individus fragiles et marginalisés. En revanche, cette approche n’est qu’une partie de la réalité, souligne-t-il. « Les recruteurs ciblent des proies au profil plus stable et moins détectable et on peut penser que ce phénomène va s’amplifier », précise le rapport.

Autre caractéristique : le phénomène se répand dans toutes les catégories de la jeunesse, dans toutes les régions françaises, et ne peut se réduire à la dimension religieuse. Enfin, le député considère aussi que l’on ne peut pas ignorer le basculement de certains jeunes par une adhésion à un projet politique – celui proposé par Daech – et à un projet de vie. Il y aurait « un facteur positif, volontaire, dans l’engagement des jeunes dans le djihad », explique le rapport.

Des réponses structurelles

Dans ce contexte, Malek Boutih propose qu’une action durable soit engagée face au radicalisme islamiste qui, selon lui, est nettement « aujourd’hui le plus dangereux, du point de vue de son emprise et des failles qu’il creuse au sein de notre société ». Pour prévenir la radicalisation – près de 65 % des individus impliqués dans les filières djihadistes ont moins de 25 ans –, le député propose des réponses structurelles et préconise de « s’attaquer aux enjeux de cohésion sociale et surtout redonner corps au pacte républicain ».

Les propositions du parlementaire s’inscrivent ainsi dans une logique de reconquête de la République à long terme. Elles concernent l’éducation et l’intégration et le renforcement de la cohésion nationale. Une série de mesures a pour objectif de faire vivre la promesse républicaine de permettre à chacun de bâtir son projet de vie.

Enfin, le député propose des actions à « forte valeur symbolique » : solenniser les cérémonies d’accueil dans la nationalité, soutenir les médias de proximité, oui encore gagner la bataille des idées sur Internet. Pour mettre en œuvre ce plan de grande ampleur, le député souhaite la constitution d’un Établissement public national, placé sous l’autorité directe du Premier Ministre, doté d’antennes locales et ouvert aux forces sociales et culturelles.

[Lire le rapport « Génération radicale » de Malek Boutih, juin 2015]

 

 

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le rapport Boutih propose de « redonner corps au pacte républicain »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement