Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Politique de la ville

Un léger mieux pour les quartiers prioritaires

Publié le 06/04/2017 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

banlieue-immeuble-quartier-UNE
Bruno Bernier - Fotolia
Le rapport annuel de l’Observatoire national de la politique de la ville, rendu public aujourd’hui, note quelques améliorations en matière de mixité sociale et d’emploi dans les quartiers prioritaires. Malgré la mobilisation des énergies, et alors que les conseils citoyens sont toujours en rodage, ces quartiers restent une exception « républicaine » où le droit commun peine à se frayer un chemin. Récemment, l’association Ville et Banlieue avait tiré, pour la énième fois, la sonnette d’alarme au cœur d’une campagne présidentielle où l’avenir de ces territoires est cruellement absent.

Chaque année, dans un rapport considéré comme le véritable baromètre de l’état des banlieues en France, l’Observatoire national de la politique de la ville (ex-Onzus, Observatoire national des zones urbaines sensibles) livre son diagnostic sur les quartiers prioritaires, au nombre de 1 514 depuis le 1er janvier 2015.

Diversité de l’habitat : des retours positifs mais discrets

Cette année, l’Observatoire s’est focalisé sur un certain nombre de dossiers majeurs. Il estime ainsi qu’en l’espace de dix ans, le programme de rénovation urbaine commence à obtenir des retours positifs mais discrets sur la diversité de l’habitat (NDLR, l’étude portant sur la période 2003-2013).

Alors que le taux de logements sociaux était de 61,1 % en 2003, il a diminué de 3,4 points en dix ans. Cette inversion ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - Projet de loi de finance 2023 : ce qui attend les collectivités

de La Gazette des communes en partenariat avec la Caisse d’Epargne et KPMG

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un léger mieux pour les quartiers prioritaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement