Climat

Canicule : comment les villes luttent contre les ilots de chaleur urbains ?

| Mis à jour le 18/06/2019
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : COP 21 

Météo France

Le phénomène de canicule qui touche la France depuis plusieurs jours souligne l'importance, pour les villes, de lutter contre les îlots de chaleur urbain. Un phénomène qui s'explique par l'action conjuguée du réchauffement climatique et de la minéralisation des centres urbains. Les solutions envisagées par les collectivités consistent à promouvoir la place de l'eau et du végétal au travers de leur PLU et de leur politique d'aménagement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Comment garder la tête froide face aux îlots de chaleur

Avec la hausse du niveau des mers et la multiplication des phénomènes climatiques violents, la montée en puissance des épisodes caniculaires devrait être l’une des principales conséquences des dérèglements annoncés par les scientifiques. Et ce dans un contexte de réchauffement qui n’est déjà pas anodin. En 2050, on devrait vivre à Lyon comme on vit à Madrid aujourd’hui. Et en 2100, les températures de la capitale des Gaules atteindront celles d’Alger.

Dans les grandes villes, le spectre de 2003 plane encore. Pas question d’attendre les bras croisés qu’une nouvelle vague de chaleur décime à nouveau la population. La nuit en particulier, les organismes ont besoin de se reposer, ce qui est impossible quand l’asphalte restitue la chaleur accumulée pendant la journée.

Après de nombreux tâtonnements, Bordeaux, Lyon, Paris et d’autres collectivités se sont demandées lors des assises nationales de l’énergie organisées fin février s’il n’était pas temps de créer un club des villes concernées par les îlots de chaleur urbains (ICU). Depuis, cette bonne résolution semble avoir été rangée au placard, mais chacun avance dans son coin et même sans association officielle. « On reste en contact », assure Marie Gantois, responsable du pôle climat et adaptation au changement climatique à Paris.

La vertu des couleurs claires

Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures. Assez intuitivement, on devine que réduire la taille des surfaces minérales, planter des arbres ou valoriser les zones humides sont des options utiles pour réduire la température. Utiles mais pas forcément adaptées à l’objectif de densification que se fixent la plupart des villes pour limiter l’étalement urbain. Le casse-tête n’est pas insoluble. Mais la prise en compte des ICU demande un ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP