logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/376158/conferences-regionales-de-linvestissement-les-collectivites-boudent-regions-en-tete/

INVESTISSEMENT PUBLIC LOCAL
Conférences régionales de l’investissement : les collectivités boudent, régions en tête
Frédéric Ville | A la une | A la Une finances | Actu experts finances | France | Publié le 03/07/2015

Les conférences régionales de l’investissement public réclamées par le premier ministre en avril n’enthousiasment pas les collectivités. Leur vocation à être espace de dialogue et d’échanges accélèrera-t-il les investissements publics ? Rien n’est moins sûr.

Pour booster l’investissement public, Manuel Valls a lancé par une circulaire du 27 avril 2015 les conférences régionales de l’investissement public (CRIP), avec mission pour les préfets de les installer dans les 22 régions avant la fin du mois de mai, pour réunir préfectures de régions, régions, départements, métropoles, principaux EPCI et grandes communes.

Pourtant, force est de constater, que l’engouement n’a pas été au rendez-vous puisque seule une CRIP avait eu lieu fin mai, en Languedoc-Roussillon, et qu’à ce jour, vendredi 3 juillet, huit n’ont pas encore eu lieu.
En Basse-Normandie, la CRIP qui devait avoir lieu le 6 juillet a été annulée, et aucune nouvelle date n’est annoncée… « L’Etat a agi dans la précipitation : les services de l’État sont actuellement déjà fortement mobilisés par la mise en place de la réforme territoriale », commente Alain Lambert, président du conseil départemental de l’Orne.

« On n’a pas attendu la publication de la circulaire »

Dans le discours maintenant, il y a ceux qui approuvent, ceux qui n’approuvent pas et ceux qui ne sont pas au courant… Le tout, avec une fracture qui n’a rien de politique. Jugez plutôt, Christophe Clergeau, premier vice-président de la région Pays de la Loire et candidat PS à la succession de Jacques Auxiette parle d’ « un machin inutile ». Il faut dire que, comme dans les autres régions, « la réflexion a déjà été menée dans le cadre du contrat de plan Etat-Région et des fonds européens », continue l’élu. Alain Lambert, auteur d’un rapport sur la lutte contre l’inflation normative aurait préféré (sic) des conférences régionales dédiées à ce sujet.

Plus grave, à l’Association des régions de France (ARF) elle-même, « on n’attend rien de ces CRIP que président les préfets » : et vlan pour le leadership contesté des préfectures… et non pas des régions ! A l’heure où le projet de loi portant Nouvelle organisation territoriale de la République (Notre) va les consacrer chefs de file du développement ...

POUR ALLER PLUS LOIN