Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Conjoncture

Vers un recul de 5,5 % par an de l’épargne brute des petites villes

Publié le 01/07/2015 • Par Pierre Cheminade • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Capture
La Gazette
Après un repli de 15 % entre 2014 et 2017, l'autofinancement des petites villes devrait diminuer en moyenne de 5,5 % par an d'ici à 2017, selon la dernière étude de la Banque postale. Cette tendance lourde pèsera inévitablement sur les dépenses d'investissement, déjà en recul de 16,4 % l'an dernier.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« De 2012 à 2014, le cycle d’érosion de l’autofinancement se termine par un fort repli de l’investissement », constatent la Banque postale et l’Association des petites villes de France (APVF), dans la 2e édition de leur étude « Regard financier sur les petites villes » qui concerne les communes de 3 000 à 20 000 habitants(1). Un document qui propose une prospective édifiante pour les trois prochaines années tout en mettant en lumière la grande hétérogénéité de situations financières des petites villes.

Des tendances fortes en 2014…

« Il y a un effort réel sur la maîtrise des dépenses de fonctionnement mais il n’est pas suffisant pour préserver l’épargne brute des petites villes qui a reculé de 7,3 % en 2014 pour atteindre -15 % depuis 2012 », observe Thomas Rougier, le directeur des études secteur public local à la Banque postale.

Conséquence de ce « cycle d’érosion » de l’autofinancement, les dépenses d’investissement des villes de 3 000 à 20 000 habitants sont en repli de 16,4 % en 2014, contre environ 14 % pour l’ensemble des communes. « Il y a un cran supplémentaire pour les petites villes mais, autre fait marquant, cette baisse de l’investissement leur a permis de diminuer leur encours de dette de 200 millions d’euros en 2014, soit un repli de 1,1 % », détaille Thomas Rougier, qui assure que ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Cérémonie de remise des Prix santé et mieux-être au travail 2021

de La Mutuelle Nationale Territoriale - MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vers un recul de 5,5 % par an de l’épargne brute des petites villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement