Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

L’Observatoire de la laïcité a publié son rapport annuel

Publié le 30/06/2015 • Par avec l'AFP Brigitte Menguy • dans : Actu juridique, France

L'Observatoire de la laïcité a publié, mardi 30 juin 2015, son rapport 2014-2015, qui fait état d'une "crispation très forte autour de la visibilité religieuse dans l'Hexagone", même si les remontées de terrain "font état de peu de problèmes ayant directement trait à la laïcité".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En conclusion de la synthèse de son deuxième rapport annuel, cet observatoire qui dépend de Matignon, présidé par l’ancien ministre socialiste Jean-Louis Bianco, dresse « huit constats ».

« Il se manifeste une crispation très forte autour de la visibilité religieuse dans l’Hexagone, même si les remontées de terrain, tant publiques que privées, font état de peu de problèmes ayant directement trait à la laïcité », estime l’instance.

« Lorsqu’il y a des difficultés, celles-ci trouvent le plus souvent une réponse par le dialogue. Les conflits naissent par méconnaissance des règles de droit ou lorsque tout dialogue est refusé, par provocation ou militantisme », poursuit l’observatoire sans citer d’exemple.

« Comparativement au bilan de l’année dernière, les atteintes directes au principe de laïcité ne semblent pas en augmentation, malgré les attentats » jihadistes de janvier à Paris, souligne l’observatoire. « On constate en même temps une réelle prise de conscience autour de la nécessaire pédagogie de la laïcité, qui s’illustre par une multiplication des initiatives, des formations, des débats citoyens et des sollicitations reçues quotidiennement par l’observatoire », selon l’observatoire.

Dans l’introduction du rapport, Jean-Louis Bianco estime que « la laïcité ne peut pas répondre à tous les maux de la société » et invite à ne pas la « galvauder » en en faisant « un concept fourre-tout qui s’appliquerait à des situations qui relèvent en réalité d’une multitude de champs, tels que la sécurité publique, la situation sociale, ou l’intégration ».

Nécessaire vigilance

« Pour éviter ces confusions, nous avons demandé aux médias la plus grande vigilance dans le traitement médiatique de tous les sujets ou faits divers touchant au principe de laïcité », ajoute le président de l’observatoire pour qui, par exemple, « nous ne devons plus voir de photo de burqa à côté d’un article qui évoque la question du foulard ».

« Cette vigilance est essentielle parce que les amalgames font le lit de l’intolérance et du repli communautariste qui se traduisent aujourd’hui par une inquiétante recrudescence des agressions à caractère confessionnel », poursuit Jean-Louis Bianco. Les actes antimusulmans ont ainsi été multipliés par six au premier trimestre 2015 (222 actions et menaces), par rapport à la même période de 2014 (37 actions et menaces), selon l’Observatoire de lutte contre l’Islamophobie, composante du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Enfin, l’Observatoire constate que « les actions menées au niveau local par les collectivités, les préfectures, les associations ou les citoyens eux-mêmes ont un impact positif certain tout en restant le plus souvent méconnues ». C’est pourquoi, les initiatives doivent être mises en valeur et démultipliées sur l’ensemble du territoire.

Références

Le rapport

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Observatoire de la laïcité a publié son rapport annuel

Votre e-mail ne sera pas publié

edwige

01/07/2015 08h06

je suis stupéfaite de lire un article aussi abérrant . Nous sommes dans un pays laîque. Il est inconcevable des personnes habillées de la sorte que l’on peut identifier leur religion. En ce qui me concerne seul les personnes dont leur profession sont des religieux peuvent éventuellement afficher leur culte.
Comment peut-on parler d’intégration, lorsque les gens affichent leur différence. quelle absudité, ou manque de courage de nos gouvernements (passés et actuels)

patrick

01/07/2015 09h37

Edwige, votre message montre que vous ne comprenez rien à cette situation. Le port du voile, de la kippa ou d’autre signe religieux ne transgresse en rien la laïcité. On appelle cela la LIBERTE. Du moment que personne ne vous impose rien. Dans ce cas on pourrait aussi dire : »Les gens qui n’ont pas de religion ne doivent pas le montrer !! » c’est aberrant ce que vous dites. On doit apprendre à vivre ensemble avec nos différences et non pas vouloir créer un modèle « conforme » qui ne voudrait riern dire. Car qu’est ce que la conformité? Un pantalon pour les hommes et une robe pour les femmes? Les féministes ne seraient pas d accord.. il y a toujours des mécontents et ce sont toujours les extrémistes de la bétise.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement