Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Communication

A Lomme, campagne choc sur la propreté

Publié le 07/07/2015 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : Régions

La ville a choisi un ton humoristique percutant, et des personnages bien caractérisés pour communiquer sur la propreté urbaine.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Robert défonce tout, Toby est un corniaud et Rufus est à la ramasse. Pour communiquer sur la propreté urbaine, Lomme a choisi l’humour ravageur et le « fait maison ». Et ça fonctionne plutôt bien. Devant le succès de Robert et Rufus, la campagne d’affichage lancée mi-avril a été prolongée de plusieurs semaines. « Pour obtenir une campagne plus percutante que celles habituellement menées, nous avons visé l’originalité, explique Adrien Détourné, chargé de communication. Pour faire passer nos six messages, nous avons inventé six personnages et les slogans associés. » Ainsi, chemise ouverte et lunettes de soleil, Jean-Michel enlève tous vos encombrants sur simple rendez-vous. « Le mode de collecte des encombrants a récemment changé et il était important de réussir à faire passer le message », souligne le maire, Roger Vicot.

Jamais sur la voie publique

De son côté, Robert, torse-nu et muscles contractés, défonce tout et sait toujours quoi faire de ses gravats. Micheline balance tout, mais jamais sur la voie publique. Lise est une artiste, qui ne s’exprime jamais sur les murs de sa ville. Les chiens Toby le corniaud et Rufus « à la ramasse » signalent respectivement la présence de huit caniparcs et l’amende de 35 euros sanctionnant le non-ramassage des déjections. « Nous avons un service de communication excellent, apprécie le maire. Tout a été fait en interne très vite, même l’impression des affiches. Pour un coût vraiment minime, a été montée une campagne très bien perçue. ». L’affichage avait été précédé d’un dossier complet sur la propreté urbaine dans le magazine de la ville. Magazine balancé après lecture par Micheline, mais pas sur la voie publique.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Lomme, campagne choc sur la propreté

Votre e-mail ne sera pas publié

martine

14/07/2015 09h40

Une chouette campagne que les lommois devraient comprendre ! les propriétaires des chiens continuent de lâcher leur chien sur les pelouses… j’ai moi même un chien et à chaque promenade je suis équipée de journal et d’un plastique…. c’est désolant de voir le comportement des gens.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement