Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Energie

L’île de Sein privée du choix de transition énergétique ?

Publié le 29/06/2015 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Anne Bringault

Anne Bringault

coordinatrice sur la transition énergétique pour le Cler (Réseau pour la transition énergétique) et le Réseau action climat

Le Sénat examine, le 9 juillet en seconde lecture, le projet de loi sur la transition énergétique. L’occasion de réintroduire une disposition supprimée par l’Assemblée : la possibilité, pour les petites îles, de choisir un opérateur afin de quitter progressivement la production d’électricité au fioul et développer enfin les énergies renouvelables et les économies d’énergie. Fermer la porte à un cap vers le « 100 % énergies renouvelables » pour ces petits territoires serait un bien mauvais signal en ce qui concerne les ambitions de la transition énergétique à l’échelle nationale.

Les petites îles, notamment les zones non interconnectées de moins de 2 000 clients pour l’électricité, sont de formidables terrains de démonstration de la mise en œuvre de la transition énergétique. Actuellement, la production d’électricité à partir de fioul est polluante et coûteuse (450 000 euros par an pour l’île de Sein). Se diriger vers une production à 100 % renouvelable serait d’abord l’occasion d’encourager la rénovation énergétique des logements pour réduire la pointe de consommation liée au chauffage en hiver, mais aussi pour gagner en confort.

Si le solaire permettra de répondre à une grande partie des besoins en été, au moment où la population de l’île est la plus nombreuse, un complément avec de l’éolien et une hydrolienne pourra être envisagé pour les autres saisons. Afin de mieux caler les consommations sur les périodes de production, un pilotage de la demande peut être mis en place. Ainsi, les chauffe-eau ne fonctionneront pas systématiquement la nuit, mais au moment où la production d’électricité est la plus élevée.

Les petites îles seront ainsi de formidables terrains d’innovation et de démonstration d’une gestion intelligente des réseaux et de la demande en électricité. Conçues comme de vrais projets de territoires, avec et pour les habitants, ces transitions permettront de s’orienter vers un modèle énergétique plus sobre, plus économique et moins polluant. Les habitants de l’île de Sein souhaitent mettre à profit les ressources naturelles largement disponibles (vent, mer, soleil…) et devenir, comme d’autres îles à l’étranger, des territoires à 100 % énergies renouvelables. Le Sénat entendra-t-il leur appel ?

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’île de Sein privée du choix de transition énergétique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

senans

01/07/2015 08h57

Transition énergétique implique également un environnement adapté à sa mise en place et à son suivi, avec ses coûts, ses moyens et sa pérénnisation. Seule une entreprise solide peut assurer et maintenir la fourniture d’electricité sur une îles ayant des caractéristiques comme celles de l’ île de sein. On ne s’impose pas avec un programme allègé sur la base de sommes collectées auprès des meilleurs clients des débits de boissons de l’ île.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement