Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Dépendance

Service de répit des proches aidants : le relayage remplace le baluchonnage

Publié le 23/03/2017 • Par Catherine Piraud-Rouet • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

proche aidant-UNE
vchalup - Fotolia
Le 22 mars, Joëlle Huillier, députée de l’Isère et rapporteure, en 2014-2015, du projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement, a présenté un rapport « Du baluchonnage québécois au relayage en France : une solution innovante de répit ». Il vise à examiner de quelle manière les dispositions touchant au service de répit des proches aidants, inspiré par le baluchonnage québécois et naguère retoqué par le Sénat, pourraient être mises en œuvre en France. Fruit de deux mois de consultations d’une centaine d’acteurs du secteur, le rapport évoque quatre préconisations. Même si le volet financier des mesures doit passer par le vote d’une loi de finances rectificative ce qui reporte sa mise en œuvre au mieux en 2018, la rapporteure se dit confiante sur son application.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le baluchonnage est cette pratique d’origine québécoise visant à permettre aux aidants de personnes âgées dépendantes, via le relais de services d’aide à domicile, de souffler quelques jours.

L’article 37 du projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement avait été retoqué en première lecture par le Sénat en mars 2015. En cause : l’incompatibilité de la transposition du modèle québécois, qui prévoyait des interventions plusieurs jours et nuits d’affilée, avec le droit du travail français, selon lequel ces interventions ne peuvent excéder dix heures d’affilée (douze sous dérogation) pour les prestataires privés.

Mais le rapport indexé précisait, dans son article 2, qu’une étude serait faite ultérieurement sur la possible transcription de la formule en France.

Une ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Service de répit des proches aidants : le relayage remplace le baluchonnage

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement