Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Justice

Des éducateurs spécialisés misent sur l’accompagnement pour empêcher la récidive

Publié le 18/06/2015 • Par Caroline Garcia • dans : Actu experts prévention sécurité, Comptes-rendus des rencontres d'actualité prévention-sécurité

Un groupement d’éducateurs marseillais a mis en oeuvre un suivi renforcé des jeunes pendant l'aménagement de peine afin de favoriser leur réinsertion. Le témoignage d'une de ces éducatrices, Clarisse Stérin.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Réforme pénale : quel impact sur les collectivités ?

L’accompagnement éducatif comme support de l’aménagement d’une peine. C’est le sens de l’action originale menée par le Groupement d’éducateurs pour l’insertion des jeunes (Gépij) à Marseille (Bouches-du-Rhône). L’association complète l’accompagnement initial des jeunes de 16 à 25 ans sous main de justice par les référents traditionnels – la Mission locale, le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), l’équipe de réussite éducative ou la Maison départementale de la solidarité – pour proposer une intervention renforcée sur un temps limité de deux à six mois.

Le Gépij prend en charge les jeunes en avançant en même temps sur l’accès au monde professionnel et le règlement des « freins périphériques à l’emploi » (santé, logement, relation avec la famille, surendettement, etc.), en introduisant un accompagnement physique dans leurs démarches.

Approche globale – « Nous travaillions au début avec dix à quinze jeunes accompagnés par an, précise ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des éducateurs spécialisés misent sur l’accompagnement pour empêcher la récidive

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement