Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

finances locales

Un budget « de combat » pour le département du Nord

Publié le 17/06/2015 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

Grand Place Lille
Ralfik D — Fotolia.com
Le nouvel exécutif du département vient de présenter son audit financier fraîchement réalisé. Face à une situation budgétaire très compliquée, où le faible niveau d'épargne brute ne permet plus d'emprunter, la nouvelle équipe prépare ses armes pour tenter de « sortir du rouge ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Vu la situation, nous avons menacé le préfet de demander notre mise sous tutelle immédiate. Il a préféré dire qu’il allait nous aider », explique le nouveau président du Nord, Jean-René Lecerf (LR), lors de la présentation de l’audit financier du département, vendredi 12 juin. Le département au plus gros budget de France est en effet sévèrement dans le rouge, et ce en majorité à cause des baisses des dotations de l’état couplées à l’augmentation des dépenses sociales.

Le reste à charge des trois allocations individuelles de solidarité (379 millions d’euros pour 2014) consomme la totalité des produits attendus au titre du foncier bâti. « S’il n’y avait pas eu le ‘cadeau’ de l’état de 88 millions d’euros via la possibilité notamment d’augmenter les droits de mutation, le reste à charge aurait été de 467 millions d’euros », précise le nouveau président de la commission finance de l’Assemblée des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un budget « de combat » pour le département du Nord

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement