Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Réforme territoriale

Quand les noms partent en campagne

Publié le 15/06/2015 • Par Auteur associé • dans : Opinions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Bénédicte Laurent

Bénédicte Laurent

fondatrice de Namae concept, docteur en linguistique

Chaque nom de lieu, qu’il soit celui d’une place, d’une ville, d’un département ou d’une région, révèle une histoire, des paysages et des stratégies. Constituant un acte fort, nommer un territoire permet de transférer et d’afficher ce que l’on souhaite investir comme valeurs. Le processus de choix de nom pour une école, place, intercommunalité ou future région doit être travaillé. Un nom de lieu, un toponyme, fonctionne comme un système complexe qui relie une notion de délimitation géographique, mais également administrative, institutionnelle, culturelle et se cristallise tel un blason sur un étendard.

De Victor Hugo à Bob Marley

Pour les toponymes urbains, le choix du nom rend hommage, transmet des valeurs ou se réfère à des moments d’histoire. C’est aussi un moyen d’accorder au mieux l’activité du lieu et ce que véhicule le nom. Aujourd’hui, une nouvelle tendance conjugue économie et urbanisme, sous le nom – maladroit – de « naming », qui accole un nom commercial à un stade. Cette pratique de parrainage est grandissante dans les infrastructures sportives. Néanmoins, le marketing n’est pas encore reconnu comme élément légitime à figurer dans notre patrimoine. Pour autant, une mutation est en cours et il faut dorénavant accorder ces nouvelles tendances. Il est fini le temps où cohabitaient seulement la place de la Mairie, l’école Victor-Hugo et la rue de la République. Les territoires évoluent, s’étendent et les cartes sont composées d’écoles Pierre-Perret, de place Bob-Marley, de bâtiments Séquoia… Comment gérer ces flux de nouveaux noms et ne pas s’y perdre ?

C’est aussi tout l’enjeu des futurs noms des nouvelles régions. Il ne faut pas prendre cette démarche à la légère et j’espère que les responsables régionaux s’appliqueront à mettre en oeuvre des étapes de choix et de transitions réfléchies et élaborées. Choisir un nom clôture un cheminement, il symbolise l’achèvement et l’installation, magnifié généralement par une inauguration. Ce processus est souvent sous-estimé et insuffisamment préparé. Nommer les nouveaux territoires est une formidable opportunité de fédérer les habitants, et c’est le soin accordé à la méthode qui sera gage de réussite.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand les noms partent en campagne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement