Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Enseignement supérieur

Loi Fioraso : les « petites et moyennes universités » demandent plus de souplesse

Publié le 15/06/2015 • Par Emmanuel Guillemain d'Echon • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, France

Cours en amphithéâtre
Fotolia
Les présidents de centres universitaires « de proximité » comme les élus des villes moyennes où ils sont établis demandent plus de souplesse dans l’application de la loi Fioraso, qui leur impose un regroupement avec les autres établissements à l’échelle régionale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Près de deux ans après son édiction, la loi Fioraso du 22 juillet 2013 n’en finit pas de faire débat. Le regroupement forcé qu’elle impose, à l’échelle régionale, aux établissements d’enseignement supérieur n’est pas sans occasionner des frictions et des mécontentements, notamment chez les plus petits d’entre eux : les centres et pôles universitaires de villes moyennes, réunis le 12 juin lors d’un colloque organisé par l’association Villes de France.

Non pas que la rationalisation de la carte des formations les choque : la plupart d’entre eux affirment s’être engagés dans ce processus avant la loi – depuis, en fait, la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) du 10 août 2007 qui a accéléré leur ancrage territorial. Le problème, c’est la rigidité et la complexité du cadre imposé par les nouvelles communautés d’universités et d’établissements (COMUE) – qui, comme le fait remarquer Emmanuel Roux, président de l’université de Nîmes, sont aux universités ce que les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loi Fioraso : les « petites et moyennes universités » demandent plus de souplesse

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement