Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Club RH – Nantes métropole – 2 juin 2015

« L’enjeu n’est pas le même dans les petites collectivités » – Christophe Richard (Loire-Atlantique)

Publié le 15/06/2015 • Par Maud Parnaudeau • dans : compte rendu des dernières rencontres du club RH

Christophe Richard, directeur du centre de gestion de la Loire-Atlantique, a mis l’accent lors du Club RH du 2 juin à Nantes, sur la difficile appréhension de la réforme territoriale par les agents des petites collectivités. Et sur le rôle d’accompagnement que peuvent jouer les centres de gestion.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le centre de gestion de la Loire-Atlantique suit 342 collectivités et établissements, soit près de 14 000 agents. Comment la réforme territoriale y est reçue ?

Le changement n’est pas dans les gènes des petites collectivités. Par ailleurs, on y trouve moins d’information « experte » que dans les grosses structures. Il faut expliquer aux agents les scénarios par une information adaptée au niveau de compréhension de chacun. 79 % des agents que nous suivons sont de catégorie C. En termes d’appréhension des changements, l’enjeu n’est pas le même. La réforme est vécue comme complexe avec des orientations nombreuses et parfois contradictoires comme la suppression puis le maintien des départements, les seuils pour l’intercommunalité, les compétences des collectivités qui ne cessent de bouger. Cette complexité suscite de nombreuses interrogations, voire des inquiétudes. Cette réforme est, en plus, mise en œuvre dans un contexte culpabilisant pour les agents : gaspillage de l’argent public, nombre trop élevé de fonctionnaires, statut trop protecteur… Ils ont l’impression que la réforme doit servir à faire des économies bien plus qu’à améliorer le service public.

Le changement n’est pas dans les gènes des petites collectivités

Des réflexions locales sont pourtant déjà engagées sur la création de communes nouvelles, des projets de fusions de communauté, de mutualisations. Ces processus ne donnent-ils pas corps à la réforme ?

Non, car elles sont aujourd’hui souvent abstraites pour les agents et contribuent à alimenter leurs questionnements : pour qui vais-je travailler demain ? Sur quel territoire ? Quelles seront mes conditions de travail, ma rémunération, mes possibilités d’avancement ? Le resserrement prévisible du nombre de postes fonctionnels suscite également des inquiétudes chez les cadres qui doivent pourtant porter le changement. S’ajoutent à cela les préoccupations financières des nouveaux maires qui les amènent à remettre en question certaines pratiques et fonctionnements hérités du passé.

Le resserrement prévisible du nombre de postes fonctionnels suscite des inquiétudes chez les cadres qui doivent pourtant porter le changement

Quel rôle peut jouer le centre de gestion pour accompagner les collectivités et les agents ?

Nous disposons d’une gamme de prestations importante. Nous pouvons préparer en amont les schémas de mutualisation, faire du conseil en organisation, accompagner les mobilités grâce à la connaissance que nous avons de l’emploi public régional, travailler sur la prévention des risques… Nous sommes un lieu d’expertise mutualisée que les collectivités ont tout intérêt à intégrer dans leurs réflexions sur leur organisation future. Le centre de gestion doit devenir pour elles un espace de mutualisation pour les fonctions supports (médecine, paie, prévention des risques…). Le salut viendra des coopérations !

Le salut viendra des coopérations

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’enjeu n’est pas le même dans les petites collectivités » – Christophe Richard (Loire-Atlantique)

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement