logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/36826/polemique-sur-l%e2%80%99offre-cinematographique-a-orleans/

EQUIPEMENT CULTUREL
Polémique sur l’offre cinématographique à Orléans
Jean-Jacques Talpin | Régions | Publié le 23/04/2010

En reprenant un complexe de centre-ville l’enseigne Pathé dispose désormais d’un quasi-monopole sur l’agglomération.

Dans quelques semaines, le complexe cinématographique UGC de Place d’Arc, dans le quartier gare d’Orléans, passera dans les mains de l’enseigne Pathé qui va ainsi renforcer son influence. Pathé disposera en effet de trois complexes cinématographiques de l’agglomération : Place d’Arc, en bord de Loire au cœur de la ville et au nord à Saran.
La concurrence ne sera plus représentée que par trois salles classées « Arts et essais » au cinéma « Les Carmes ».

L’opposition s’est fortement mobilisée pour dénoncer ce « monopole » et « la perte de la diversité culturelle. Polémique misérable a répondu l’adjoint à la culture (Modem) Eric Valette. Nous ne pouvons pas intervenir, il s’agit d’une transaction commerciale et UGC vend à qui il veut. Je ne considère pas le monopole comme une bonne chose, mais c’est comme ça… .
Il aurait fallu que la mairie se mobilise pour le pluralisme plutôt que de gémir aujourd’hui de manière inefficace, rétorquent les élus socialistes. Jean Pierre Sueur, sénateur PS et ancien maire écrit même : « L’équation est simple : Pathé + Pathé + Pathé = Pathé (…)
 Les autorités et instances compétentes sauront-elles, par un ultime effort d’analyse et de réflexion, défendre en ce domaine, le pluralisme dans l’agglomération orléanaise ».

La polémique est d’autant plus vive que des doutes persistent sur la survie du seul cinéma indépendant, « Les Carmes ». Un bras de fer a même été engagé entre la ville et l’exploitant qui peinerait à payer les loyers de ce cinéma dont les murs ont été rachetés par la ville.