Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Secours d’urgence

Une circulaire éclaircit des zones d’ombre du référentiel

Publié le 11/06/2015 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

Dans quelles conditions les infirmiers sapeurs-pompiers peuvent-ils intervenir, où évacuer les patients ailleurs qu’à l’hôpital ? Une circulaire interministérielle publié le 11 juin, clarifie certains points du référentiel du secours à personnes qui cristallisaient les tensions entre les acteurs de l’urgence.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Elle était attendue par les urgentistes hospitaliers et les sapeurs-pompiers, depuis des semaines !

La circulaire interministérielle censée améliorer l’organisation du secours d’urgence aux personnes a été signée le 5 juin par Marisol Touraine, ministre de la santé et Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, et rendue publique hier le 11 juin 2015. Elle tranche des questions qui font débats depuis des années : les motifs de départs réflexes, les conditions d’intervention des infirmiers sapeurs-pompiers, etc…

En septembre 2014, un rapport des inspections générales de l’administration (IGA) et des affaires sociales (IGAS) , pointait des sujets de tensions persistants entre les pompiers et les hospitaliers, susceptibles de nuire au dispositif de secours. Le référentiel commun du secours à personnes signé par les blancs et les rouges en 2008, n’était pas bien appliqué.

Les ministères de tutelle ont tiré des conclusions et propositions de ce rapport, une feuille de route qui vise en ...

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une circulaire éclaircit des zones d’ombre du référentiel

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement