Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi

Contrats d’avenir et assurance chômage

Publié le 31/07/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Quand un employeur recrute une personne en contrat d’avenir, il n’adhère pas au régime d’assurance chômage.
Alors que les employeurs du secteur privé sont dans l’obligation d’adhérer au régime d’assurance chômage (article L. 5422-13 du Code du travail), les employeurs publics assurent eux-mêmes, en principe, le risque de chômage de leur personnel (article L. 5424-1 du même code). À l’exception de l’État et de ses établissements publics administratifs, les employeurs publics ont toutefois la faculté d’adhérer au régime d’assurance chômage. Les communes peuvent ainsi, en application des articles L. 5424-1, 2° et L. 5424-2, 1°, adhérer au régime d’assurance pour leurs agents non titulaires. Dans le cas des contrats d’avenir (CA) et des contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE), un dispositif d’adhésion spécifique avait été mis en place par les partenaires sociaux en charge du régime d’assurance chômage. Il offrait la possibilité à l’employeur public en auto-assurance de n’adhérer que pour ces contrats et constituait ainsi, pour une durée limitée, une dérogation au principe de mutualisation des risques de chômage. Ce dispositif, instauré par l’accord du 6 octobre 2005 relatif au régime d’assurance chômage applicable aux contrats d’accompagnement dans l’emploi et aux contrats d’avenir, a pris fin le 31 décembre 2007. Lorsqu’un employeur public recrute une personne en contrat d’avenir, il n’adhère donc pas de ce fait au régime d’assurance chômage. Seule la loi pourrait obliger les communes à adhérer au régime d’assurance chômage pour les contrats d’avenir.

Domaines juridiques

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrats d’avenir et assurance chômage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement