Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre l'exclusion

Droits de l’enfant : les mauvais résultats de la France

Publié le 09/06/2015 • Par Sophie Le Gall • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

MendiciteRoms
-
Alors que le Comité des droits de l'enfant de l'ONU est entré dans la phase cruciale de l'examen de l'application de la Convention internationale des droits de l'enfant en France, deux rapports distincts – celui du défenseur des droits et celui de l'Unicef –, adressés à l'ONU, convergent pour pointer de multiples insuffisances. Avec, en toile de fond, la crise économique, qui vient impacter profondément l'avenir des plus jeunes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Un cri d’alarme » du côté de l’Unicef, une appréciation « en demi-teinte » du côté du défenseur des droits quand il s’agit d’évaluer l’application effective de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en France, ratifiée en 1990. Le ton n’est pas le même, mais, sur le fond, les deux rapports distincts, rendus publics ce mardi 9 juin 2015, – dits « alternatifs » car venant en contrepoint de ceux du gouvernement dans le cadre de l’examen du cas de la France par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU – sont clairement critiques. Ils pointent les mêmes publics n’ayant pas accès à leurs droits fondamentaux : les enfants pauvres, les enfants handicapés ou étrangers, notamment roms.

Inégalités territoriales

Le rapport du défenseur des droits avance 128 recommandations, celui de l’Unicef, 36. Pas moins ! Au-delà de la désignation de publics à accompagner en urgence, ils dénoncent des inégalités ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Droits de l’enfant : les mauvais résultats de la France

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement