Urbanisme

Une commune peut-elle s’opposer à la construction d’un mur d’une hauteur de 5 mètres par un particulier ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le g) de l’article R. 421-2 du Code de l’urbanisme prévoit que les clôtures sont, en principe, dispensées de toute formalité au titre du code de l’urbanisme.

Toutefois, des exceptions à ce principe de dispense de formalité sont prévues à l’article R. 421-12 du Code de l’urbanisme, s’agissant des clôtures qui ne sont pas nécessaires à l’activité agricole ou forestière. L’édification de ces clôtures est en effet soumise à déclaration préalable, dès lors que le projet est situé dans un secteur sauvegardé, dans le champ de visibilité d’un monument historique, dans une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager ou dans une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine, ainsi que dans des secteurs délimités par le conseil municipal ou l’établissement public de coopération intercommunal compétent en plan local d’urbanisme (PLU).

De plus, les formalités applicables à tout mur sont opposables aux murs constitutifs de clôture. Ces murs sont ainsi soumis à déclaration préalable si leur hauteur est supérieure ou égale à 2 mètres, en application de l’article R. 421-9 du Code de l’urbanisme. Ces murs sont également soumis à déclaration préalable dans des espaces protégés quelle que soit leur hauteur, en application de l’article R. 421-11 du Code de l’urbanisme.

En dehors de ces différents cas dans lesquels les clôtures sont soumises à déclaration préalable, le maire ne peut pas s’opposer aux travaux. Il n’en demeure pas moins que ces travaux de clôture doivent respecter les règles d’urbanisme, telles par exemple des règles d’aspect ou de hauteur issues d’un plan d’occupation des sols (POS), ou bien encore des règles d’ordre public issues du règlement national d’urbanisme (RNU).

L’article R. 111-21 du Code de l’urbanisme, relatif à l’atteinte au caractère ou à l’intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels, demeure notamment opposable. L’édification de clôtures en infraction de ces différentes règles d’urbanisme reste pénalement sanctionnable dans les conditions de droit commun.

Commentaires

2  |  réagir

24/04/2018 02h10 - collange

Mon voisin a pris l’initiative de monter un mur en pneus usagés en limite de propriété ce qui est assez inésthétique et polluant
quels sont les recours à ma disposition
il s’agit d’une zone natura 2000

Signaler un abus
02/06/2015 11h47 - ssrw38

Il en a des choses à cacher ce particulier ! Mais 5 mètres ce n’est pas assez haut pour empêcher un drone de venir le filmer chez lui , il aurait du en plus couvrir sa propriété.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP